vendredi 24 novembre 2017

Organisation Internationale pour les Migrations : La politique migratoire du Maroc est exemplaire

La Politique d’immigration et d’asile du Maroc et sa participation au Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, ont été chaleureusement ovationnées à Skhirate qui a abrité, le 19 octobre 2017, le 4ème anniversaire de la Politique nationale d’immigration et d’asile.

Une cérémonie rehaussée par la participation de William Lacy Swing, Directeur général de l’Organisation Internationale pour les Migrations (Genève), ainsi que par la participation effective de ministres africains et de représentants d’associations de migrants au Maroc et à l’étranger.

Confronté aux mutations profondes des dynamiques migratoires, le Maroc a été amené à mettre en œuvre une politique migratoire globale, conçue comme un ensemble de cas juridiques et d’actions publiques intégrant les variables économiques, sociales et culturelles. Le modèle marocain en matière de migration, fruit d’une stratégie nationale d’immigration et d’asile, a fait du Royaume un pays pionnier et lui a conféré un statut honorable de leader dans ce domaine. En effet, quelque 23.000 migrants ont trouvé au Maroc le chemin de la régularisation et, partant, de l’intégration.

Intervenant lors de cette cérémonie du 4ème anniversaire de la Politique nationale d’immigration et d’asile, de hautes personnalités africaines et internationales ont été unanimes à louer l’initiative de SM le Roi Mohammed VI de mettre en œuvre une réelle stratégie nationale d’immigration qui fait du Royaume, désormais, un modèle et un exemple à suivre. De pays d’émigration et de transit, le Maroc est devenu, ces dernières années, un pays de destination pour un nombre croissant de migrants, plus particulièrement d’origine sub-saharienne.

En raison de l’évolution économique et démographique de l’Afrique et compte tenu du maintien des politiques de restriction de l’immigration en Europe, le nombre de migrants au Maroc est destiné à connaître une croissance importante. Le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA), le 20 janvier 2017 et sa possible adhésion à la CEDEAO auront, sans aucun doute, des répercussions directes sur la migration au Maroc, notamment en raison de la libre circulation entre les Etats membres de la CEDEAO.

Concernant les migrants, le Maroc a pris un ensemble de mesures, notamment ces cinq dernières années, afin de protéger leurs droits et libertés fondamentales. Par ailleurs, le Royaume a entamé, depuis 2013, une profonde refonte de sa politique migratoire en matière d’immigration et d’asile qui s’est basée sur une approche humaniste, cohérente et globale. Une première opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en situation illégale au Maroc, en 2014, a permis de régulariser 23.096 demandes sur 27.649, suivie d’une deuxième phase d’intégration des personnes en situation irrégulière, initiée en décembre 2016 et qui est toujours en cours. Plus de 240 dossiers ont d’ores et déjà été déposés.

La cérémonie du 4ème anniversaire de la stratégie nationale d’immigration et d’asile, minutieusement organisée par le ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a permis de présenter les différents contours de cette politique et de faire le point sur la restitution des conclusions des consultations nationales sur le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. La cérémonie a été couronnée par la présentation du rapport 2017 de la mise en œuvre de la nouvelle Politique nationale d’immigration et d’asile et ses perspectives.

Donnant le coup d’envoi à cette manifestation, (le ministre Benatik étant en mission à l’étranger), Mohammed Aujjar, ministre de la Justice, a tout de suite, après la projection d’un film institutionnel sur la politique migratoire au Maroc, salué l’ambassadeur William Lacy Swing: «Un grand militant de la migration  et un grand diplomate qui a consacré sa vie depuis plusieurs années à la défense des intérêts de l’immigration».

Mohammed Aujjar a rappelé que  le Maroc a toujours été à la hauteur de ce qu’attendaient de lui ses frères africains, en défendant les dossiers de l’immigration et des migrants. Cette manifestation de Skhirate, a ajouté le ministre de la Justice, réaffirme le caractère volontariste et humanitaire des politiques migratoires. Depuis le retour du Maroc au sein de sa grande famille africaine, a ajouté le ministre, SM le Roi Mohammed VI a veillé minutieusement et personnellement sur les affaires de la migration au sein de l’organisation africaine, soulignant la conviction des Marocains que l’Afrique est «notre horizon, notre avenir et notre grande maison».  

Prenant à son tour la parole, l’ambassadeur américain et DG de l’Organisation Internationale pour les Migrations (Genève), William Lacy Swing, a tenu à féliciter le Royaume du Maroc pour le lancement, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, de sa stratégie nationale d’immigration et d’asile qui souffle, aujourd’hui, sa quatrième bougie, réitérant le soutien de l’Organisation Internationale pour les Migrations à cette politique humaniste et exemplaire à l’échelle régionale et continentale. «Nous soutenons le Maroc pour continuer sa politique migratoire dans la région», a conclu William Lacy Swing.

DNES à Skhirat: Mohammed Nafaa

Voir aussi

17ème Congrès de l’Istiqlal : Le congrès de la discorde

Le Congrès national du Parti de l’Istiqlal (PI), qui devait élire le nouveau Secrétaire général …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.