dimanche 20 août 2017

Lutte anti-terroriste : Nouveau coup de filet du BCIJ

bcij_anti_terrorisme_maroc

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DST), a arrêté un «élément dangereux», partisan de Daech.

L’individu appréhendé servait d’agent de liaison entre le commandement des opérations extérieures de cette organisation et les membres de la cellule terroriste démantelée le 19 novembre dernier par les services de sécurité français. Le ministère de l’Intérieur a fait savoir, suite à ce coup de filet: «A la suite du démantèlement par les services de sécurité français, en date du 19 novembre 2016, d’une cellule terroriste affiliée à l’organisation dite Etat islamique, sur la base d’informations précises des services de renseignement, le Bureau central d’investigations judiciaires, relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national, a arrêté un élément dangereux partisan de Daech, qui servait d’agent de liaison entre le commandement des opérations extérieures de cette organisation et ses éléments interpellés à cette date», a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Dans le cadre de cette mission de coordination, l’individu arrêté par le BCIJ a rencontré des émissaires de cette organisation, à la frontière entre la Turquie et la Syrie, qui lui ont communiqué des instructions du commandement de Daech pour les transmettre à l’un des éléments arrêtés sur le territoire français qui préparaient des attaques terroristes, souligne la même source. Et d’ajouter que cet émissaire de l’organisation terroriste devait s’infiltrer en France à travers l’Allemagne en utilisant un passeport falsifié. Ce dangereux plan terroriste s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des menaces de Daech qui incite ses partisans à commettre des actes terroristes dans les pays luttant contre le terrorisme, selon le communiqué. Ce dernier précise que le mis en cause sera déféré à la justice une fois achevée l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent.

Avec ce nouveau coup de filet, le Maroc prouve encore une fois son efficacité en matière de lutte anti-terroriste.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.