vendredi 16 novembre 2018

La proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara : une initiative «réaliste et généreuse»

La proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara est une initiative “raisonnable, réaliste et généreuse” qui permettra de régler ce conflit régional artificiel qui dure depuis plus de quarante ans, a affirmé Julio Spota, doyen de la Faculté de défense, relevant du ministère argentin de la Défense.

“Il s’agit d’une initiative généreuse susceptible de permettre à la population sahraouie de gérer ses propres affaires, sous souveraineté marocaine, et de garantir le respect de ses droits culturels”, a-t-il déclaré à la MAP à l’issue d’une conférence académique donnée, la semaine dernière, dans cette faculté de Buenos Aires, par le professeur Adalberto Carlos Agozino.

Selon lui, l’initiative d’autonomie marocaine peut être comparée à des expériences réussies dans de nombreuses régions du monde.

Avec cette proposition d’autonomie, le Maroc cherche à trouver une solution pacifique au conflit, qui repose sur la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud et sur le respect de ses droits légitimes, a poursuivi, M. Spota, anthropologue et spécialiste des questions stratégiques, de défense et de sécurité.

Selon le doyen de la Faculté argentine de la défense, l’initiative marocaine permettra de clore définitivement la page de ce conflit, et favorisera le retour des populations sahraouies séquestrées dans le camps de Tindouf dans leur patrie, le Maroc, pour s’engager dans le processus de développement et de prospérité que connaissent les provinces du Sud du Royaume.

La rencontre, organisée par la Faculté de défense en présence d’un parterre d’académiciens, de responsables du ministère de la Défense, d’experts en politique internationale et d’étudiants-chercheurs, a été l’occasion de mettre en évidence la pertinence de l’initiative d’autonomie marocaine, de dévoiler la vérité sur le conflit du Sahara, ainsi que sur les droits justes du Maroc sur ses Provinces du sud, a poursuivi le doyen, auteur du livre “El Indio Blanco”.

Au terme de cette conférence académique, le doyen de cette faculté a annoncé la mise en place d’un “cycle d’études permanent sur le Royaume du Maroc” au sein de cet établissement afin de promouvoir les études et les recherches sur le Maroc en Argentine.

Avec MAP

Voir aussi

Sahara : le Maroc répond à l’invitation de Horst Köhler

Le Maroc a accepté l’invitation envoyée par l’émissaire spécial du Secrétaire général de l’ONU pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.