La proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara : une initiative «réaliste et généreuse»

La proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara : une initiative «réaliste et généreuse»

La proposition marocaine d’autonomie pour le Sahara est une initiative “raisonnable, réaliste et généreuse” qui permettra de régler ce conflit régional artificiel qui dure depuis plus de quarante ans, a affirmé Julio Spota, doyen de la Faculté de défense, relevant du ministère argentin de la Défense.

“Il s’agit d’une initiative généreuse susceptible de permettre à la population sahraouie de gérer ses propres affaires, sous souveraineté marocaine, et de garantir le respect de ses droits culturels”, a-t-il déclaré à la MAP à l’issue d’une conférence académique donnée, la semaine dernière, dans cette faculté de Buenos Aires, par le professeur Adalberto Carlos Agozino.

Selon lui, l’initiative d’autonomie marocaine peut être comparée à des expériences réussies dans de nombreuses régions du monde.

Avec cette proposition d’autonomie, le Maroc cherche à trouver une solution pacifique au conflit, qui repose sur la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud et sur le respect de ses droits légitimes, a poursuivi, M. Spota, anthropologue et spécialiste des questions stratégiques, de défense et de sécurité.

Selon le doyen de la Faculté argentine de la défense, l’initiative marocaine permettra de clore définitivement la page de ce conflit, et favorisera le retour des populations sahraouies séquestrées dans le camps de Tindouf dans leur patrie, le Maroc, pour s’engager dans le processus de développement et de prospérité que connaissent les provinces du Sud du Royaume.

La rencontre, organisée par la Faculté de défense en présence d’un parterre d’académiciens, de responsables du ministère de la Défense, d’experts en politique internationale et d’étudiants-chercheurs, a été l’occasion de mettre en évidence la pertinence de l’initiative d’autonomie marocaine, de dévoiler la vérité sur le conflit du Sahara, ainsi que sur les droits justes du Maroc sur ses Provinces du sud, a poursuivi le doyen, auteur du livre “El Indio Blanco”.

Au terme de cette conférence académique, le doyen de cette faculté a annoncé la mise en place d’un “cycle d’études permanent sur le Royaume du Maroc” au sein de cet établissement afin de promouvoir les études et les recherches sur le Maroc en Argentine.

Avec MAP

Voir aussi

Maroc-Serbie,Nikola Selakovic

Serbie | Belgrade engagée en faveur d’un partenariat stratégique avec Rabat

Le ministre serbe des Affaires étrangères, Nikola Selakovic a fait part, mercredi, de l’engagement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.