samedi 15 décembre 2018

SIB 2018 : La crise a plané sur le Salon…

La 17ème édition de SIB 2018 s’est tenue alors que le secteur est sinistré par la crise. Ce Salon a réuni un total de 665  entreprises exposantes et pas moins de 180.000 visiteurs, selon les organisateurs.

Le coup d’envoi du salon international du bâtiment et des travaux publics «SIB 2018» a été donné mercredi 21 novembre, à la foire internationale de Casablanca. Cette 17ème édition a enregistré un nouveau record de participation et d’audience auprès des professionnels du secteur. Ce Salon, à travers les cinq jours d’échanges (21 au 25 avril 2018), a réuni un total de 665  exposants dont des entreprises internationales, et pas moins de 180.000 visiteurs marocains et étrangers, selon les organisateurs de ce rendez-vous biennal, organisé par le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville et l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations.

Cette 17ème édition se tient alors que le secteur est sinistré par la crise. «Le secteur connait des difficultés, mais ce rendez-vous reste une opportunité pour le secteur du bâtiment et de la construction», souligne un exposant. Malgré la crise, poursuit-il, «on a besoin de main d’œuvre qualifiée. Le secteur a également besoin d’encadrement et de mise à niveau». Le secteur est certes sinistré par la crise, mais il continue toutefois de recruter, soutient un autre exposant. Ce mercredi, plusieurs jeunes, fiers de leur formation et de leur savoir faire dans le secteur de BTP, venaient d’ailleurs y rencontrer «des employeurs propriétaires d’entreprises de BTP et de construction».

A la Fédération nationale de bâtiment et travaux publics (FNBTP), on soutient aussi que l’année 2018 a été une année difficile pour le secteur du BTP. Si l’on prend l’emploi comme indicateur, le secteur de BTP a perdu, entre le troisième trimestre de l’année 2017 et celui de 2018, 4.000 postes d’emploi au niveau national, déclare Mostafa Meftah directeur délégué de la FNBTP. Avec la conjoncture actuelle, dit-il, certains font grise mine. Mais, poursuit-il, «nous restons optimistes. La signature du contrat programme entre le gouvernement et les professionnels du BTP et de l’ingénierie (FNBTP et FMCI), en septembre dernier est un grand acquis pour notre profession».

Du côté du gouvernement, on  se veut confiant. «La 17ème édition du SIB se tient dans un contexte marqué par la validation de plusieurs mesures visant la relance du secteur de l’habitat», soulignait le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, qui a donné le coup d’envoi du 17ème Salon International du Bâtiment (SIB), en présence du ministre de la Construction, du logement et de l’urbanisme de la Côte d’Ivoire (invité d’honneur pour cette édition), du Wali de la Région Casablanca-Settat et de plusieurs personnalités économiques et gouvernementales.

«Ces mesures ont été adoptées lors de la 2ème session du Conseil national de l’habitat. Elles ont pour objectif de garantir l’accroissement de l’offre foncière et la régulation des marchés fonciers, l’adéquation de l’offre à la demande dans le cadre d’une approche territoriale et l’accroissement de la performance des programmes de résorption du déficit en habitat», précisait le Chef de gouvernement, lors de l’inauguration de ce Salon, placé sous le thème «Construire pour mieux vivre ensemble».

Pour sa part, Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, a affirmé que la dynamique que connait le secteur de la construction au Maroc devrait se poursuivre dans les années à venir afin de concrétiser les objectifs fixés dans le cadre du programme gouvernemental en matière d’habitat, notamment la construction de 800.000 logements d’ici à l’échéance 2021, tout en veillant à relever les défis qui sont liés à la promotion de la qualité, la sécurité, la durabilité et la protection de l’environnement.

A l’occasion de SIB 2018, le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville a organisé la 1ère édition du Prix «Qualité Logement». Ce prix vise à encourager les projets qui ont adopté des solutions techniques et des démarches qualité, afin d’améliorer la qualité du logement social, la sécurité et la durabilité dans les constructions, est-il expliqué. Les projets gagnants– tous dédiés au logement économique à 250.000 DH- ont été primés lors d’une cérémonie organisée en marge de ce Salon. Lequel événement a été marqué par une forte présence de firmes internationales, consolidant ainsi l’intérêt des entreprises étrangères pour ce salon international. «On a dernièrement participé à un Salon dédié au secteur de BTP à Nuremberg en Allemagne. Notre participation à cette manifestation allemande a été concluante. On a effectué plusieurs contacts. Nous avons décidé de participer au SIB 2018, car le marché marocain est très intéressant pour les entreprises italiennes qui cherchent à faire des investissements au Maroc notamment dans le bâtiment», souligne Laura Michelini, présidente de CaseItaly. «Nos associés souhaitent développer des affaires au Maroc, comme on a d’ailleurs fait en Egypte, au Sénégal ou encore en Afrique du Sud», conclut Laura Michelini, lors de cet événement, lequel a vu la présentation d’un autre Salon international. Il s’agit de «Made Expo 2019», qui se tiendra du 13 au 16 mars à Milan en Italie. En effet, l’Agence italienne pour le Commerce Extérieur à Casablanca a organisé un séminaire de présentation de Made Expo, une plate forme internationale de l’architecture, du design et de matériaux de construction. «Made expo, dans sa version 2017 a enregistré plus de 100.000 visiteurs, 1000 exposants et de 1100 rencontres bilatérales organisées. C’est vous dire la grande envergure professionnelle de ce salon qui réunit 4 expositions spécialisées, de manière à favoriser des échanges et des rencontres entre les différents intervenants du secteur du BTP (architectes, constructeurs, promoteurs immobiliers, etc.) », souligne Giovani Grassi, directeur de Mad expo.

Naîma Cherii

Voir aussi

Attijariwafa bank : Meilleure banque de la TPME dans la région MENA

Karim Idrissi Kaitouni, Directeur Exécutif en charge du Marché des Entreprises au sein du groupe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.