dimanche 23 septembre 2018

Filière équine : Le Maroc devient un challenger mondial

Au Maroc, la filière du cheval monte en gamme. En effet, entre 2007 et 2015, l’apport de la filière équine à la production de la richesse au Maroc a presque doublé, passant de 3,4 MMDH en 2007 à 6 MMDH en 2015 et ce, grâce aux efforts de la Société royale d’encouragement du cheval (Sorec).

En 2015, le marché du cheval a contribué à 0,61% (0,6 milliard d’euros) du PIB du pays et employé 30.000 personnes.

Avec une croissance du cheptel de 6.300 chevaux, toutes races confondues et une stratégie de rénovation et d’équipement des haras, centres d’entraînement, clubs équestres et hippodromes (7 dans tout le Royaume avec l’ouverture de celui de Marrakech), le Maroc est en phase, aujourd’hui, de devenir un réel challenger face aux pointures du secteur que sont les Allemands, les Anglais et les Français.   

HD

Voir aussi

Transformation digitale : Le cas du Maroc

L’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) a présenté un rapport sur le programme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.