lundi 17 juin 2019

Serhani : Une obsession nommée «Le Hangar»

«Le Hangar» est le titre de la dernière parution de Mounir Serhani, ce natif de Ksar El Kébir (1982), agrégé de Lettres françaises et ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Il est aussi l’auteur de trois recueils de poésie («Je vais au noir silencieux» publié en France, «J’ai vécu de t’attendre» et «Nue comme nuit» publiés au Maroc), d’un essai philosophique publié avec le concours du Rotary Casa Corniche, «L’Islam au risque de l’interprétation», d’une dizaine de traductions et de deux romans dont les univers sont diamétralement différents, «Il n’y a pas de barbe lisse» (Marsam) qui raconte l’histoire d’une jeune fille traumatisée par son père intégriste et «Le Hangar».

Ce roman de  200 pages (Orion Editons) raconte l’histoire d’un collectionneur mégalomane, pervers et narcissique qui fait souffrir sadiquement «ses artistes» pour les détruire et se détruire lui-même. 

«Le Hangar» met à nu les magouilles des êtres monstrueux qui prétendent à l’amour de l’art et à l’entretien des artistes («élevage des artistes»). Le collectionneur, protagoniste du roman, part à la recherche d’artistes soit oubliés, soit invisibles au sein de la société des hommes, les guette tel un prédateur et les enfonce dans l’abîme sans pour autant leur révéler ses intentions sadiques et égocentriques. Un roman déconcertant, déstabilisant et subversif. Rien n’y est gratuit, car tout se dirige vers l’apocalypse de l’art et la décadence des artistes incessamment cloués au pilori. L’histoire se passe à Rabat: il s’agit d’un collectionneur des œuvres d’art imbu de lui-même et fier de ses prouesses. La mégalomanie, le diabolisme, le cynisme, la culpabilité, le désenchantement… Tout se vit sous le signe de l’obsession et de l’exhibition, dans un lieu dédié exclusivement à l’art: le hangar.

HD

Voir aussi

Banasa, un site archéologique qui puise dans l’époque Maurétanienne et Roumaine

Situé dans la région du Gharb, près de la ville de Mechraa Belksiri, à 65 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.