Alliances : méga-projets en Afrique !

Alami lazrak pdg alliances 2013

Le Groupe immobilier Alliances vient de dévoiler trois nouveaux méga-projets dont il a été chargé en Afrique subsaharienne. L’implantation du groupe dans cette partie du continent passe à un niveau supérieur.

Le Groupe Alliances s’impose par la force de ses convictions et sa véritable vision d’avenir, vision qui l’a amené à entamer son implantation en Afrique avec des projets d’envergure en cours de réalisation en Côte d’Ivoire et au Sénégal.
À cela s’ajoute un autre projet d’envergure au Congo comme présenté par le Président d’Alliances, Alami Lazraq, lors d’un récent point de presse à Casablanca, dédié essentiellement à la stratégie du groupe en Afrique et les méga projets qui y sont en cours de réalisation…
En effet, Alliances se distingue aujourd’hui par sa capacité à développer des projets de grande envergure et par la multiplicité de ses expertises. Habitat intermédiaire, immobilier résidentiel et tertiaire, resorts golfiques, prestations de services et construction, en font le premier groupe immobilier et touristique intégré au Maroc, qui couvre un large champ d’activités partout dans le Royaume et apporte des solutions concrètes dans lesquelles savoir-faire et qualité vont de pair.
Un groupe qui part aujourd’hui à la conquête du continent Africain où il a été sollicité par certains Etats. Lazraq se refusera à étaler tous ces projets africains (certains étant encore à l’étude ou en gestation), il ne parlera que de ceux qui sont sûrs et assurés. «Nos projets en Afrique ont exigé deux ans de préparation», a précisé Alami Lazraq. Il est clair que le groupe se donne les moyens de ses grandes ambitions sur le marché africain, comme l’a exprimé le président. «Nous ne sommes pas en Afrique pour faire des coups. Nous sommes sérieux…», a-t-il lancé avant d’ajouter: «ça ne rigole pas». Sûr, ce n’est pas de la rigolade puisqu’en terme de chiffres, l’Afrique doit représenter, d’ici 2016, quelque 30% du chiffre d’affaires du groupe.
Cette belle «aventure» africaine à «zéro» risque commence ainsi par un projet au Sénégal.

Sénégal, une petite ville dans la ville

Alami Lazraq a en effet annoncé la finalisation très prochaine d’un accord avec le gouvernement du Sénégal pour la réalisation d’un grand projet immobilier dans la zone périurbaine qui longe l’autoroute reliant la capitale sénégalaise à l’aéroport de Dakar-Yoff, où se développe aujourd’hui une urbanisation rapide rendue nécessaire par l’absence de terrains constructibles à Dakar. Ledit accord devrait être signé début décembre 2013. D’ailleurs le 2 décembre, Lazraq devrait rencontrer Macky Sall, président de la République du Sénégal. Une rencontre qui fera suite aux contacts établis lors du dernier séjour du Chef de l’Etat sénégalais au Maroc et qui ont abouti à l’acquisition de l’accord de principe pour la réalisation d’un projet urbain, à 19 kilomètres de la capitale. Le projet s’étendra de l’Est vers l’Ouest et du Nord vers le Sud, sur deux grands axes et consistera en la réalisation d’un centre de conférences, un complexe sportif, un hôpital, un groupe scolaire, 30.000 logements sociaux, 8.000 habitations pour revenus intermédiaires et 1.000 villas haut standing. L’on y a même prévu une zone résidentielle destinée aux habitations du personnel diplomatique installé à Dakar et ce, à la demande expresse du Président Macky Sall.
Impliquant l’expertise et la longue expérience des cabinets d’architectes et des bureaux d’études marocains, Alliances a lancé pour ce projet un concours d’architectes ayant mis en compétition plusieurs cabinets nationaux et c’est finalement le cabinet de «Aziz Lazrak, qui a été retenu par la présidence sénégalaise», une source de fierté pour le groupe marocain comme souligné par le président Alami.

En Côte d’Ivoire aussi…

Pour ce qui est de la Côte d’Ivoire, le président Alami Lazraq a exprimé sa joie de pouvoir étendre l’expertise de son groupe dans ce pays. Expertise reconnue par ce pays. Ce que confirme la signature d’une convention définitive de mise en œuvre entre Alliances et le gouvernement ivoirien portant sur le lancement d’un programme de réalisation et de commercialisation de 14.000 logements en Côte d’Ivoire, (10 000 logements sociaux et 4000 logements moyen et haut standing à Abidjan).
Signée d’une part, par Mamadou Sanogo, ministre de la
Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme et Madame Nialé Kaba, ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances ; et d’autre part par Alami Lazraq, Président Directeur Général du groupe Alliances, cette convention a pour objet d’arrêter les conditions et les modalités d’exécution de ce programme, de préciser l’ensemble des avantages fiscaux et juridiques y afférents et de stipuler les composantes définitives de ce partenariat.
Le premier projet situé à Anyama est composé de 7.800 logements pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 2,2 MMDH, soit 196 millions d’euros.
Les travaux de la première tranche du projet, constituée de 1.580 logements sociaux entièrement pré-commercialisés, ont été lancés. Le chiffre d’affaires global de cette première tranche s’élève à 438 MDH, soit 39 millions d’euros.

La Grosse commande du Congo

C’est un projet à part que celui du Congo, pris en charge par EMT Bâtiment, filiale à 100% du Groupe Alliances. «C’est une commande faite au groupe» commente Alami Lazraq, à propos de ce projet dont le protocole d’accord, signé à la mi-novembre, porte sur la réalisation, pour le compte de l’Etat congolais, d’un programme de construction de logements dans la commune de Kintélé comprenant 3.250 unités d’habitation. D’autre part, le programme prévoit la viabilisation d’un pôle urbain sur plus de 100 ha pour supporter 22 équipements importants comprenant entre autres un complexe sportif, 43 show rooms, un centre de santé, une mairie et un hôtel.
La réalisation de ce programme d’envergure de 195 millions d’Euros (2,2 MMDH) par l’Etat Congolais, sera confiée à EMT Bâtiment. Le lancement des travaux est prévu début 2014.
Ce projet, à réaliser sur trois ans, répond au souhait de la République du Congo de mettre en place, dans les plus brefs délais, un programme de construction de logements sur la commune de Kintélé, située dans la banlieue nord de Brazzaville, pour le relogement des familles affectées par les destructions subies suite à un grave incendie dans le quartier de Mpila. C’est donc dans ce cadre que le gouvernement congolais a fait appel à l’expertise reconnue d’EMT Bâtiment dans la construction de logements à grande échelle. Certifiée ISO 9001 v 2008, EMT Bâtiment réalise des ouvrages (bâtiments tous corps d’état) respectant les plus hauts standards de qualité. L’accord s’inscrit dans la stratégie adoptée par le groupe Alliances en Afrique reposant sur les deux grands axes que sont la réalisation de logements sociaux et de projets d’infrastructure dans le domaine des BTP. Le groupe confirme ainsi ses ambitions africaines et renforce son implantation dans les pays d’Afrique Sub-Saharienne.

Hamid Dades
………………………………………………………….

Risque
L’opportunité d’avoir des banques marocaines

Questionné par les journalistes sur le taux du risque dans des pays d’Afrique où la stabilité politique constitue parfois un souci, Alami Lazraq a souligné que l’action d’Alliances n’ignore pas cela, mais que plusieurs pays d’Afrique subsaharienne connaissent des croissances économiques très attractives pour les investisseurs et que le groupe aspire à une croissance externe. Il est donc en quête de «business» qu’il va chercher là où il se trouve, en Afrique notamment. Un business conforté par le concours précieux de banques marocaines implantées dans différents pays africains.
Lazraq citera ainsi l’exemple du Sénégal où Alliances est soutenu par Attijariwafa bank. En Côte d’Ivoire, c’est la Banque Populaire, via sa filiale Banque Atlantique qui assure. Alors que BMCE Bank et AWB seront les partenaires du groupe au Congo.
C’est dire que cette coopération conforte l’action du groupe qui dit tout calculer au moindre détail. Ce qui ne laisse pas de place au risque. Une réelle opportunité pour ce groupe marocain aujourd’hui sur la route de l’Afrique.

Voir aussi

L’Algérie a créé le “polisario” et lui apporte un appui militaire, logistique et financier

L’Algérie a créé le “polisario” et lui apporte un appui militaire, logistique et financier

L’Algérie qui a créé le “polisario”, lui apporte un appui politique, militaire, logistique et financier, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.