Flash Infos

1963-1981-1995 | Les 3 fois où le Maroc a annulé Aïd Al Adha

1963-1981-1995 | Les 3 fois où le Maroc a annulé Aïd Al Adha

Feu AbdelkebirAlaoui M’daghri, ancien ministre des Habous et des Affaires islamiques

Des voix se sont élevées pour demander l’annulation de Aïd Al Adha au Maroc, en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ce n’est pas la première fois que le Royaume est confronté à une telle situation.

Feu Hassan II avait, à trois reprises, appelé à annuler le rituel du sacrifice à cause de la sécheresse ou d’une conjoncture économique difficile. En 1963, la guerre des sables avait provoqué une grave crise économique qui avait poussé le regretté Souverain à user de ses prérogatives en qualité de Commandeur des croyants, pour appeler les Marocains à s’abstenir d’effectuer ce rite annuel.  En 1981, feu Hassan II avait pris la même décision à cause de la sécheresse associée à une conjoncture économique difficile, marquée par le fameux plan d’ajustement structurel. En 1996, c’est le ministre des Habous et des affaires islamiques, Abdelkebir Alaoui M’daghri, qui avait lu un message de feu Hassan II, dans lequel il affirmait qu’à cause d’une saison agricole catastrophique, Aïd Al Adha ne sera pas fêté.

Les raisons du maintien de Aïd Al Adha 2020

La décision d’annuler le rituel du grand sacrifice relève des prérogatives exclusives de l’institution de la Commanderie des Croyants (Imarat Al Mouminine) que symbolise SM le Roi Mohammed VI. Cette année, le Maroc a décidé de maintenir la célébration de cette fête religieuse annuelle, en raison de ses multiples bienfaits sur l’économie nationale et sur le citoyen. En effet, Aïd Al Adha connait l’apparition de métiers saisonniers. 

Les métiers informels qui pullulent à cette occasion se répartissent, notamment, entre la vente de charbon et de paille, le remoulage des couteaux, le nettoyage des têtes des bêtes, le découpage de la viande des moutons et la collecte et l’assèchement de leurs peaux.  La fête du Sacrifice est donc pour les jeunes, l’occasion de mettre un peu d’argent de côté. Contrairement aux années précédentes, des mesures préventives doivent être observées sur toute cette chaîne. L’objectif est que la fête du grand sacrifice se déroule dans la joie et la bonne humeur. 

ML

Aïd Al Adha 2020

Le PADS demande son annulation

Face à la crise sanitaire liée à la Covid-19, le Parti de l’Avant-garde Démocratique et Socialiste (PADS) a proposé d’annuler la célébration de Aïd Al-Adha.  Lors d’une rencontre entre le Chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani et les représentants des partis politiques n’ayant pas de députés au parlement, le Secrétaire général du PADS, Ali Boutouala, a indiqué que «les Marocains, dans leur grande majorité, n’ont pas les moyens d’acheter le mouton de l’Aïd. Et ceux qui en ont la capacité financière, feraient mieux de verser le prix d’achat de la bête, destinée au sacrifice, au Fonds spécial de lutte contre le Coronavirus», a-t-il précisé.

Voir aussi

Lutte contre Covid-19 Présentation d’un sas automatique de conception marocaine

Lutte anti-Covid | Présentation d’un sas de sécurité automatique

Le spécialiste marocain de la sécurité, SCA Technology, a présenté, jeudi à Casablanca, un sas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.