lundi 18 novembre 2019

Marrakech : Signature d’un mémorandum d’entente entre les ministères publics du Maroc et de Sao Tomé-et-Principe

La Présidence du Ministère Public du Royaume du Maroc et le ministère Public de la République de Sao Tomé-et-Principe ont signé, mardi dans la cité ocre, un mémorandum d’entente, en marge des travaux de la 2ème édition de la Conférence Internationale de Marrakech sur la Justice.

Signé par le Procureur général du Roi près la Cour de cassation, Président du Ministère Public, Mohammed Abdennabaoui, et le Procureur général de la République de Sao Tomé-et-Principe, Kelve Nobre De Carvalho, ce mémorandum d’entente stipule que les deux parties vont coopérer en vue du renforcement des capacités des Ministères Publics des deux pays en matière des droits de l’Homme, de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux, de financement du terrorisme et de la criminalité transnationale, ainsi que pour la mise en œuvre des conventions internationales en la matière ratifiées par les deux pays.

 Les deux parties signataires pourront aussi, en vertu de cet accord, coopérer en matière d’échange d’informations relatives aux législations et aux systèmes juridiques de leurs Etats respectifs.

Le mémorandum d’entente prévoit également la coopération en matière de formation au profit des membres du Ministère Public et des cadres administratifs dans les deux pays, ainsi que l’échange des bulletins, des revues juridiques, des publications et des travaux de recherche liés à leurs législations, notamment en matière de développement du travail du Ministère Public dans les deux pays.

Aux termes dudit accord, les deux parties pourront organiser des réunions, des consultations, des visites officielles ou d’études, des conférences et des colloques sur des questions urgentes ou thématiques d’intérêt commun, en rapport avec la lutte contre le crime organisé, le terrorisme, le blanchiment de capitaux, la corruption et d’autres crimes considérés graves, ou toute autre thématique convenue entre les parties.

En plus, les deux parties s’engagent à échanger les conclusions et les recommandations les plus pertinentes issues de ces conférences et colloques.

Avec MAP

Voir aussi

Master Class : Quels enjeux des administrations fiscales africaines

Des experts d’environ 20 pays africains ont pris part, à Rabat, à la 1ère édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.