lundi 20 novembre 2017

Maroc-Guinée : Formés pour mettre à niveau la filière bovine

C’est dans le cadre d’une cérémonie, présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, l’ambassadeur de Guinée Conakry au Maroc, le Président de la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges et le Président de la COMADER, que des attestations ont été remises aux inséminateurs guinéens qui ont bénéficié d’une formation au Maroc, dans le cadre d’un programme d’accompagnement du gouvernement de Guinée Conakry, pour la mise à niveau de la filière bovine.

La formation s’inscrit dans le cadre du programme spécifique pour l’accompagnement du gouvernement de la Guinée Conakry, pour la mise à niveau de la filière bovine et la mise en œuvre du Mémorandum de coopération, conclu entre ce pays et le Maroc, visant à consolider les liens de fraternité existants et l’assistance pour le développement de la filière bovine.

Le programme de mise à niveau de la filière bovine mis en place vise également la contribution à l’amélioration du revenu des éleveurs guinéens à travers l’amélioration génétique de la productivité des bovins, la mise à niveau des éleveurs bovins, afin d’améliorer leur technicité et leur savoir-faire, le renforcement des capacités des cadres et opérateurs professionnels en matière d’organisation professionnelle et la formation des techniciens guinéens opérant dans le secteur de l’insémination artificielle.

Le Maroc appuie les partenaires africains, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, pour le développement notamment de leurs agricultures respectives, partant de l’expérience du Plan Maroc Vert dans les domaines de l’irrigation, de l’assurance agricole, de l’élevage, de la fertilisation du sol, de la sécurité sanitaire des aliments et du conseil agricole.

Les accords conclus entre le Royaume du Maroc et la République de la Guinée Conakry dans le domaine agricole visent le soutien de la production agricole durable, l’amélioration de la gestion des ressources naturelles en Guinée et la lutte contre l’insécurité alimentaire.

HD

Voir aussi

Maroc/ONHYM : Seferif cherche preneur

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONYM), dirigé par Amina Benkhadra, vient de lancer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.