mercredi 19 décembre 2018

Maroc-Afrique-Coopération : L’ISM et l’ENAM signent une convention

Une convention-cadre de coopération entre l’Institut supérieur de la magistrature (ISM) du Maroc et l’Ecole nationale de l’administration et de la magistrature (ENAM) du Burkina Faso a été signée à Ouagadougou.

Cet accord de coopération entre les deux Instituts a été paraphé par le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar et le ministre burkinabè de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Mahamadou Ouédraogo. Il permettra, entre autres, de dispenser une formation de qualité au profit des magistrats et greffiers burkinabè, eu égard à l’expérience cumulée au fil du temps par l’ISM et la réputation dont jouit cet Institut qualifié par le ministre Burkinabè de «prestigieux».

«L’expérience du Maroc en matière judiciaire est importante et nous aspirons à en tirer profit à travers un partage porteur et concluant», a aussi fait savoir le ministre, notant  dans ce sens la coopération déjà établie entre l’ENAM et la Cour des comptes du Maroc.
Le ministre burkinabè a aussi fait remarquer que les perspectives de coopération entre l’ISM et l’ENAM sont prometteuses, plaidant pour la mise en œuvre de cette convention-cadre de coopération dans les plus brefs délais.

De son côté, Mohamed Aujjar a indiqué qu’il s’agit bel et bien d’une opportunité inestimable, qualifiant d’«intenses», d’«excellentes» et d’« historiques» les relations entre le Maroc et le Burkina Faso qui sont désormais au plus haut niveau, sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI et du chef de l’Etat burkinabè, SE Roch Marc Christian Kaboré.

A l’occasion, Aujjar a appelé à investir massivement dans les ressources humaines et à asseoir un partenariat entre l’ISM du Maroc et l’ENAM du Burkina Faso, à travers l’échange d’expériences, relevant la nécessité pour la justice d’accompagner et d’être au diapason des changements que connaissent les deux pays. La convention-cadre de coopération, qui lie actuellement les deux institutions et qui doit, en effet, être mise en œuvre dans les meilleurs délais, leur permettra de travailler ensemble dans un esprit de collaboration. La signature de cette convention-cadre est le prélude d’une coopération exemplaire, a relevé Aujjar, notant que le Burkina Faso est un partenaire crédible avec lequel le Maroc souhaite et aspire consolider les relations de coopération.

HD

Voir aussi

Prix panafricain du service public : Les lauréats de la 3ème édition à l’honneur

Une Cérémonie en l’honneur des neuf pays lauréats de la 3ème édition du Prix panafricain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.