vendredi 24 novembre 2017

Ethiopie : L’OCP en force à la 10ème FIC

Le Groupe OCP, leader mondial des phosphates et dérivés, était présent  en force à la 10ème Foire Internationale de Commerce en Ethiopie, aux côtés de Maroc-Export (Centre marocain de promotion des exportations), la CGEM, BMCE Bank of Africa, Tanger-Med, EACCE et Jacobs JLA.

Par son stand aménagé à l’occasion, le leader mondial du phosphate ambitionne d’exprimer notamment la perception du groupe pour relever le défi de la sécurité alimentaire sur le continent. L’agriculture résiliente est au centre des attentions de l’imposant stand conçu dans un souci d’harmonisation des messages et pour faciliter la compréhension de la contribution du Groupe OCP au développement d’une agriculture durable.
Sensibilisation à la fertilisation raisonnée, partage des pratiques agricoles, mise en place d’infrastructures de production et de valorisation et accompagnement de proximité des agriculteurs sont, entre autres, les principaux messages délivrés aux visiteurs du Stand par les représentants du Groupe présent à cette messe commerciale internationale.
Le stand OCP donne un large aperçu sur les ambitions continentales du Groupe, centré notamment sur le développement du marché africain des engrais.
Le Groupe OCP, premier investisseur privé marocain en Ethiopie, est un partenaire stratégique de longue date du pays. En effet, il accompagne l’agriculture éthiopienne depuis 2012, en assurant la majeure partie des besoins de ce pays en engrais phosphatés adaptés et en collaborant à l’élaboration d’une carte de la fertilité des sols de l’Ethiopie, permettant d’augmenter le rendement des cultures de près de 37%. Un investissement de 3,7 milliards de dollars sera réalisé dans ce pays d’Afrique de l’Est, afin de renforcer la collaboration entre le groupe OCP et l’Etat éthiopien.
En 2016, le Groupe OCP est passé à la vitesse supérieure en lançant un mégaprojet industriel en Ethiopie. Le Groupe et le ministère de l’Industrie publique de l’Ethiopie avaient procédé en novembre 2016, en marge de la visite officielle que Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait effectuée en Ethiopie, à la signature d’un partenariat stratégique pour la construction d’une usine d’engrais de classe mondiale en Ethiopie. Cet investissement s’inscrit dans la continuité de l’engagement de l’OCP en faveur du développement d’un véritable modèle de partenariat Sud-Sud.
Ce partenariat à portée continentale traduit la pertinence de la Vision royale pour l’Afrique; une Vision qui fait du co-développement Sud-Sud solidaire la pierre angulaire de tout effort visant à permettre au continent de libérer les énergies des Africains et d’occuper la place qui lui revient sur l’échiquier mondial.
Ce partenariat maroco-éthiopien vise en effet à tirer pleinement avantage de la complémentarité entre les ressources naturelles respectives des deux pays, en tirant pleinement parti de la potasse et du gaz éthiopiens, tandis que le Groupe OCP livrera les besoins en acide phosphorique. Le projet s’étend jusqu’à Djibouti, où une plate-forme de stockage dédiée sera aménagée, au niveau du port de Djibouti, pour assurer les besoins en matières premières nécessaires à la plate-forme d’engrais.
La première phase de cet investissement consistera en la production de 2,5 millions de tonnes d’engrais par an à l’horizon 2022, pour atteindre 3,8 millions de tonnes à terme, permettant à l’Ethiopie d’être autosuffisante en engrais, tout en créant des opportunités d’exportation. Ce mégaprojet devra assurer plus de 1.200 postes d’emploi durant la phase de construction et près de 500 postes d’emploi permanents durant la phase opérationnelle.

Hamid Dades

La plate-forme de Dire Dawa Fertilizer Complex est la plus grande d’Afrique, après celle de Jorf Lasfar, au Maroc. Elle représente un investissement total d’environ 2,4 milliards de dollars dans une première phase (l’investissement devra totaliser 3,7 milliards dans une seconde phase). Cette installation industrielle ultramoderne est destinée à produire une gamme de produits d’engrais personnalisés et adaptés aux besoins des cultures locales et des sols, assurant ainsi un approvisionnement fiable et abordable en nutriments des plantes pour les agriculteurs éthiopiens. L’Ethiopie, important aujourd’hui tous les engrais qu’elle consomme, cette coentreprise lui permettra d’être autosuffisante en termes de production d’engrais d’ici 2025. A la fin de cette deuxième phase, la plate-forme comprendra 9 unités, augmentant ainsi la production annuelle de 50% en engrais.

Voir aussi

Maroc-Guinée : Formés pour mettre à niveau la filière bovine

C’est dans le cadre d’une cérémonie, présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.