vendredi 16 novembre 2018

Afrique-Migration-Processus de Rabat : Causes profondes et solutions de la migration irrégulière

Les partenaires du dialogue euro-africain sur la migration et le développement (Processus de Rabat) ont  tenu une réunion thématique à Paris pour échanger autour de la migration entre l’Afrique et l’Europe. Cette réunion, qui fait suite à l’adoption d’un nouveau cadre stratégique (le Plan d’Action de Marrakech 2018 -2020), a centré ses débats sur le thème «Les causes profondes de la migration irrégulière: vers une compréhension et des solutions communes».

Après avoir adopté un nouveau cadre stratégique le Plan d’Action de Marrakech 2018-2020, les partenaires du dialogue euro-africain sur  la migration et le développement  (Processus de Rabat) se sont de nouveau se rencontrer  pour échanger autour de la migration entre l’Afrique et l’Europe.

Au cours de cette réunion thématique, qui s’est déroulée à Paris, les partenaires du Processus de Rabat  ont été invités à approfondir les  engagements pris lors de la Conférence ministérielle du mois de mai dernier en  explorant ensemble les moyens de répondre aux causes structurelles de la migration  irrégulière, incluant notamment les difficultés d’accès à l’emploi, la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Les résultats préliminaires d’une étude portant sur les causes profondes de la migration ont également  été présentés.

L’objectif de la réunion thématique et de l’étude scientifique est essentiellement d’apporter  des éléments de réponse à ces questions, afin d’aider les partenaires du Processus de  Rabat à mieux comprendre la complexité des dynamiques migratoires à l’œuvre et d’ouvrir  la voie à l’élaboration de recommandations pour une gestion renforcée des migrations. Cette réunion thématique s’inscrivait ainsi dans la droite ligne des priorités définies lors de la conférence ministérielle du Processus de Rabat qui s’est tenue à Marrakech le 2 mai 2018.

Le «Processus de Rabat» est une plate-forme pour la coopération politique entre les pays concernés par les routes migratoires qui relient l’Afrique Centrale, de l’Ouest et du Nord à l’Europe.

Depuis 2006, le «Processus de Rabat» promeut le développement de politiques migratoires, plus particulièrement les synergies entre migration et développement.

ML

Voir aussi

«Green AIB» : La 2ème édition à Yamoussoukro

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles du Maroc (IRESEN), en partenariat avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.