Tunisie | L’ONU salue l’engagement des Libyens vers une “Nouvelle Libye”

Tunisie L’onu Salue L’engagement Des Libyens Vers Une Nouvelle Libye

La cheffe par intérim de la Mission d’appui des Nations unies en Libye, Stephanie Williams a salué “l’engagement” des Libyens, qui ont entamé des pourparlers lundi à Tunis, pour construire une “nouvelle Libye”, après plusieurs années de guerre.

“Aujourd’hui, nous avançons vers une nouvelle Libye, après des années de division, de guerres et de destruction”, s’est félicitée la responsable onusienne à l’ouverture d’une réunion du dialogue politique inter-libyen tenu sous l’égide de l’ONU, avec la participation de soixante-quinze personnalités libyennes

Elle a ajouté que ‘le peuple libyen a désormais le droit à la stabilité, aux richesses de son pays et à la prospérité”, précisant que le chemin vers ces objectifs “ne sera pas facile”.

Mme Williams a également salué “l’engagement” des Libyens qui sont venus en Tunisie pour s’accorder sur des “solutions consensuelles” à la crise libyenne.

Elle a par ailleurs expliqué que l’accord de cessez-le-feu permanent signé le 23 octobre à Genève entre les parties en conflit en Libye a contribué à “dégager l’atmosphère” entre les partenaires libyens malgré la nouvelle réalité imposée par la pandémie de coronavirus.

Lire aussi
Visite de Bourita à Washington | Une intense activité diplomatique pour consolider le partenariat stratégique maroco-américain

S’exprimant à cette occasion, le président tunisien, Kaïs Saïed, a pour sa part appelé les Libyens à “surmonter tous les obstacles” afin de parvenir à une “solution politique pacifique” à la question libyenne.

Le consensus est possible “si les forces étrangères s’abstiennent de toute ingérence” en Libye, a-t-il dit .

Le chef de l’Etat tunisien a souligné la nécessité de préserver l’unité de la Libye, rejetant toute “tutelle, sous quelque forme que ce soit, sur le peuple libyen”.

Le président tunisien a par ailleurs jugé “capital” de définir une organisation temporaire du pouvoir, selon une feuille de route claire et un délai précis.

Les pourparlers que les Libyens ont entamé lundi à Tunis s’inscrivent dans la continuité de ce qui a été atteint dans les autres plateformes de dialogue politique et militaire parrainées par les Nations unies au Maroc, en Allemagne, en Egypte, en Suisse et en Libye.

L’objectif principal de ce dialogue entre Libyens c’est de sortir leur pays du chaos dans lequel il a sombré après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

LR/MAP

Voir aussi

Tunisie,nouveau gouvernement

Tunisie | Le gouvernement Bouden à l’épreuve d’un contexte difficile et de grands défis

L’annonce officielle lundi de la composition du nouveau gouvernement tunisien a mis un terme à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...