TGR : Déficit budgétaire de 14,1 MMDH à fin avril 2019

TGR : Déficit budgétaire de 14,1 MMDH à fin avril 2019

La situation des charges et ressources du Trésor a dégagé, à fin avril 2019, un déficit budgétaire de 14,1 milliards de dirhams (MMDH) contre 15 MMDH durant la même période un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).

Ce déficit tient compte d’un solde positif de 11,7 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA), précise la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances publiques d’avril 2019.

Le bulletin indique, en effet, que les recettes ordinaires se sont établies à 80,6 MMDH contre 73,8 MMDH à fin avril 2018, en hausse de 9,2% à la faveur de l’augmentation des impôts directs (+10,8%), des impôts indirects (+9,5%) et des recettes non fiscales (+36,8%), conjuguée à la baisse des droits de douane (-8%) et des droits d’enregistrement et timbre (-4,9%). Par ailleurs, les dépenses émises au titre du budget général ont progressé de 21,2% à 131,3 MMDH à fin avril 2019, en raison de la hausse de 12,8% des dépenses de fonctionnement, de 7,8% des dépenses d’investissement et de 57,5% des charges de la dette budgétisée, relève la même source, ajoutant que les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement, se sont élevés à 219,1 MMDH, représentant un taux global d’engagement de 44%. Le bulletin fait également ressortir que les recettes des comptes spéciaux du Trésor ont atteint 35,7 MMDH, compte tenu des transferts reçus des charges communes du budget général d’investissement pour 12 MMDH, alors que les dépenses émises ont été de 24,5 MMDH. Ces dépenses intègrent la part des CST au titre des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux pour 1,3 MMDH, fait remarquer la TGR, précisant que le solde de l’ensemble des CST s’est ainsi élevé à 11,3 MMDH. Parallèlement, les recettes des SEGMA se sont chiffrées à 641millions de dirhams (MDH) contre 541 MDH à fin avril 2018, en hausse de 18,5%, alors que les dépenses émises ont augmenté de 5,3% à 240 MDH.

Avec MAP

Voir aussi

Casablanca Finance City,CFC,fintechs,Saïd Ibrahimi

Les fintechs, au cœur de la stratégie de CFC

Casablanca Finance City (CFC) œuvre à asseoir son positionnement sur les fintechs qui sont une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.