Syrie : Iran et ingérence israélienne

Nasrallah

Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a annoncé pour la 1ère fois que son parti possédait -depuis 2006- des missiles iraniens pouvant atteindre tout le territoire d’Israël. Le chef du parti chiite, qui combat aux côtés du régime de Bachar Al-Assad, a de même menacé Israël de riposter «à tout moment» à ses raids répétés en Syrie, se disant prêt à toute nouvelle guerre contre l’État hébreu. En 2012, des responsables du Pentagone avaient indiqué que le Hezbollah disposait de 50.000 engins balistiques, dont 40 à 50 missiles Fateh-110 capables d’atteindre Tel-Aviv et la plupart des autres régions du territoire israélien, ainsi que de 10 missiles Scud-D. «Les raids répétés sur différents objectifs en Syrie constituent une grave violation», a jugé Hassan Nasrallah.

«Toute frappe contre des positions en Syrie vise tout l’axe de la résistance (Damas, Téhéran, Hezbollah, Ndlr) et pas seulement la Syrie», selon lui. «Oui, cet axe pourrait décider de riposter. (…) C’est son droit. Cela peut arriver à tout moment».
Depuis janvier 2013, le pouvoir syrien a accusé à huit reprises Israël d’avoir mené des raids aériens contre ses installations en Syrie.

Patrice Zehr

Voir aussi

ONU La corruption encore plus préjudiciable dans le contexte du Covid-19

ONU | La corruption encore plus préjudiciable dans le contexte du Covid-19

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a alerté jeudi que la corruption est encore …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.