Staffan De Mistura | Mission impossible !

ONU,Staffan de Mistura,Sahara marocain,Algérie-Polisario,Mauritane,Laâyoune,Dakhla

Staffan de Mistura

——————

Resté vacant depuis 2019, le poste d’Emissaire onusien au Sahara a enfin trouvé preneur. Mais…

Nommé mercredi 6 octobre 2021, le nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations-Unies (ONU), a officiellement entamé son mandat le 1er novembre 2021, deux jours après l’adoption de la résolution onusienne 2602 sur le Sahara (29 octobre 2021). Le Conseil de sécurité y a notamment appelé à la reprise des pourparlers entre les différentes parties au conflit autour du Sahara à savoir, le Maroc, l’Algérie le Polisario et la Mauritanie et ce, sans conditions et sur la base de la bonne foi.  La nomination de Staffan de Mistura a ravivé l’espoir de relance du processus politique (pourparlers) sous l’égide des Nations-Unies, dans l’objectif de parvenir à une solution définitive audit conflit qui dure depuis quarante-six ans.

Face à l’insolence d’Alger

Cet espoir tend toutefois à s’amenuiser, dans la mesure où il se heurte à la mauvaise volonté de la partie algérienne qui fait preuve encore une fois, d’une attitude belliqueuse. Il est vrai que l’Algérie n’a jamais contribué positivement à faire avancer le processus de négociations sur le Sahara, mené sous l’égide des Nations-Unies. Mais cette fois, c’en est trop!

S’inscrivant en porte-à-faux avec la légitimité internationale et défiant les décisions du Conseil de sécurité, Alger a publiquement annoncé qu’elle refuse de participer aux futures Tables rondes que compte relancer le nouvel émissaire du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura. Tandis que le Maroc fait preuve d’adhésion au processus de négociations (Tables rondes) sous l’égide de l’ONU, l’Algérie elle, estime que «cette formule ne constitue pas la solution optimale (…)». Plus encore, la partie algérienne considère qu’elle n’est pas concernée par ledit processus et qu’elle «ne s’est jamais engagée à en faire partie». L’affirmation est venue de la bouche d’un certain Amar Belani qui occupe depuis le 5 septembre 2021, le poste dit d’«Envoyé spécial en charge du Sahara occidental et du Maghreb», pour le compte du ministère algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra dont l’animosité maladive pour le Maroc n’est plus à démontrer. En se dérobant une nouvelle fois à sa responsabilité historique dans le conflit du Sahara dont elle est la principale créatrice et continue d’alimenter en soutenant militairement et financièrement le Polisario, l’Algérie confirme une fois de plus et de la manière la plus criante qui soit, qu’elle a toujours voulu maintenir ce conflit. Ce n’est pas étrange du tout, quand on sait que la mafia qui détient le pouvoir dans le pays, utilise le Sahara et, dans une plus large mesure, l’épouvantail de l’ennemi extérieur (Maroc), pour se maintenir le plus longtemps possible au pouvoir et par là même, faire diversion sur les problèmes intérieurs profonds et asphyxiants dont souffre le peuple algérien.

Lire aussi
Une délégation américaine de Haut niveau visite les locaux du futur consulat général US à Dakhla

Quel impact sur les négociations?

La décision d’Alger de ne pas participer au Tables rondes sous la direction de Staffan de Mistura, aura-t-elle un quelconque impact sur leurs déroulement et résultats? Beaucoup diront que l’adage qui dit que les absents ont toujours tort colle parfaitement au contexte actuel dans lequel se trouve de Mistura. Cependant, la vraie question qu’il faudrait se poser est de savoir comment le nouvel Envoyé personnel du SG de l’ONU va-t-il gérer cette situation qui complique sa mission au point que certains la qualifient de «mission impossible». A y regarder de plus près, on s’aperçoit qu’il dispose d’un parcours professionnel riche et varié de même qu’il est réputé pour avoir le souffle long.  Surnommé l’homme des missions impossibles, Staffan de Mistura a accompli des dizaines de missions, principalement en zones de conflits. Il a notamment été Chef des missions des Nations-Unies en Irak, au Liban et en Afghanistan. Sa carrière diplomatique de plus de 40 ans, l’a aussi mené du Laos à la Somalie en passant par le Viêtnam, le Népal, le Soudan, l’Ethiopie et les Balkans. De Mistura a également œuvré pour le compte du Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCE), le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) et à l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). Tous ceux qui ont eu l’occasion de collaborer avec lui, gardent l’image d’un homme qui encourage le dialogue et le consensus, qu’il considère comme unique manière pour le règlement des différends et conflits. Mais il faut bien admettre que la mission dont est aujourd’hui investi Staffan De Mistura est plus compliquée que les précédentes. En réalité, le nouvel envoyé onusien au Sahara, aura à jouer le rôle de facilitateur des négociations et en même temps, tenter de rapprocher les points de vue entre les parties au conflit autour Sahara. Y parviendra-t-il au moment où l’Algérie lui met déjà les bâtons dans les roues? Seul l’avenir le dira.  En tout cas, on lui souhaite bon vent! 

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Nizar Baraka,Parti de l’Istiqlal

Nizar Baraka | «Le plus important est de répondre à la volonté populaire et de construire une atmosphère de confiance…»

La majorité gouvernementale est appelée à élaborer un programme de réformes global qui tienne compte …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon