Sahara : Le Maroc hausse le ton

Sahara : Le Maroc hausse le ton

Des parlementaires de la majorité et de l’opposition ont affirmé, dimanche 1er avril 2018, que le Maroc ne restera pas les bras croisés face aux provocations du Polisario dans la zone tampon de Guergarate. 

Le Maroc va agir avec le sérieux et la fermeté nécessaires face à ces agissements, ont soutenu les parlementaires dans des déclarations à la presse à l’issue de la réunion conjointe de la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocaines résidant à l’étranger à la Chambre des représentants et de la Commission des affaires étrangères, des frontières, de la défense nationale et des zones marocaines occupées à la Chambre des conseillers, qui s’est tenue en présence du ministre de l’Intérieur, du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale et du ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, pour examiner les derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume.

Après avoir réaffirmé que le Royaume ne tolérera aucune provocation dans la zone tampon ou un changement du statu quo, ils se sont accordés sur la nécessité de faire appel au Conseil de sécurité et aux grandes puissances pour assumer leurs responsabilités à cet égard, déplorant ”la neutralité suspecte des Nations Unies en adoptant une position de spectateur face aux provocations répétées du polisario dans une tentative d’imposer une nouvelle réalité dans la zone tampon marocaine, d’où la nécessité de faire montre de fermeté et de rigueur qu’imposent ces développements”.

Les parlementaires ont souligné que le traitement qu’accorde le Maroc à ce dossier se fait dans le cadre de la légitimité internationale et de sa conviction que les données historiques, juridiques et réalistes confirment la marocanité du Sahara, mettant en avant la proposition marocaine d’autonomie, soutenue par les populations des provinces du sud et qualifiée de sérieuse et crédible par la communauté internationale.

Cette réunion, marquée par la présentation par les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des données sur les derniers développements dans la région, se tient à un moment critique où les adversaires de l’unité territoriale tentent d’imposer sur le terrain une nouvelle réalité, ce qui nécessite une action sur tous les fronts afin de faire face aux manœuvres des ennemis du Royaume.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Etats-Unis Maroc

Les Etats-Unis d’Amérique “très reconnaissants” au rôle “utile” du Maroc en Libye

L’ambassadeur et émissaire spécial américain pour la Libye, Richard Norland, a affirmé, lundi à Rabat, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.