Rétrospectives 2023 | Le football rayonne, l’athlétisme retrouve son éclat et l’art noble s’élève à l’échelle Mondiale

Les réalisations des sportifs marocains au cours de l’année 2023 ont consacré le rayonnement du sport national lors d’événements continentaux et internationaux et dans différentes disciplines.

En football, les équipes nationales, toutes catégories confondues, ont atteint le sommet mondial et continental, à commencer par la qualification de l’équipe nationale féminine pour le 2e tour, pour sa première participation, de la Coupe du monde (Australie Nouvelle-Zélande 2023), les quarts de finale de l’équipe nationale U17 en Coupe du monde Indonésie-2023, le sacre de l’équipe olympique en Coupe d’Afrique U23 (Maroc-2023), ainsi que la finale de la Ligue des champions africaine (Côte d’Ivoire 2023), amplement méritée par l’équipe féminine du Sporting Casablanca.

Après une saison fructueuse qui a placé le football marocain sur la scène internationale, les Lions de l’Atlas ont été les premiers à se qualifier pour la phase finale de la Coupe d’Afrique 2023 prévue en Côte d’Ivoire en début de l’année prochaine.

La sélection nationale masculine a, également, disputé trois matchs amicaux, marqués par une victoire face au Brésil en mars dernier.

Le football national a illuminé le ciel de la ville de Marrakech lors de la cérémonie des CAF Awards qui ont connu le couronnement de la sélection nationale masculine en tant que meilleure équipe africaine de l’année, du sélectionneur national, Walid Regragui, comme meilleur entraîneur africain et de Yassine Bounou, sacré meilleur gardien africain de l’année.

Le football féminin n’a pas dérogé à la règle et a reçu sa part d’honneurs bien mérités grâce à Nesryne El Chad, qui évolue au LOSC Lille, élue meilleure jeune joueuse africaine de l’année et sa compatriote Fatima Tagnaout de l’AS FAR, désignée joueuse africaine interclubs de l’année.

En plus des réalisations sans précédent du football marocain survenues en un temps record, il y a eu le succès du Maroc dans l’organisation de grands événements sportifs continentaux et internationaux, à l’instar de la Coupe d’Afrique féminine U23, en plus de l’obtention de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025.

En effet, les expériences que le Royaume a accumulées à travers l’organisation de ces rendez-vous d’ampleur mondiale, lui ont valu la confiance de la plus grande instance internationale du football, la FIFA, qui n’a pas hésité à accepter la candidature du Maroc pour organiser la prochaine Coupe du monde en 2030, avec l’Espagne et le Portugal.

Le Maroc a, ainsi, démontré sa capacité à briller en football et son expérience et sa compétence à accueillir de grandes manifestations, montrant ainsi sa volonté, chaque fois que cela était nécessaire, de servir le sport africain et de contribuer à son rayonnement international.

L’année 2023 a, également, été une année charnière pour d’autres disciplines sportives, comme l’athlétisme, la boxe, le taekwondo, le kickboxing, le Muay Thai, le karaté, le judo et les sports équestres, qui ont remporté des titres mondiaux et continentaux. Elle a été, également, marquée par les belles prestations du golf et du tennis.

La boxe marocaine a débuté sa saison sur les chapeaux de roues, avec l’organisation d’une 6e édition remarquable du Trophée International Mohammed VI de Boxe à Marrakech et les médailles décrochées par l’équipe nationale (hommes et dames) avec une en or et trois en argent.

La pugiliste marocaine, Khadija El Mardi, a signé un exploit remarquable dans le monde de la boxe avec sa couronne mondiale des -81 kg décrochée à New Delhi, devenant ainsi la première femme arabe et africaine à obtenir cet honneur.

La boxe marocaine a clôturé sa saison en beauté, avec le Championnat d’Afrique, à Yaoundé, remporté par l’équipe nationale marocaine avec 8 médailles en or et 2 en argent.

De son côté, les taekwondoïstes ont dignement représenté le Maroc, en montant sur la première marche du podium à plusieurs reprises, à commencer par la Coupe arabe à Dubaï, avec une récolte de 13 médailles (3 en or, 3 en argent et 7 en bronze) et le Championnat d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire, avec 11 médailles (7 en or, 1 en argent et 3 en bronze).

Gouvernement | Coalition plus petite, défis plus grands

Les réalisations marocaines au taekwondo ne se sont pas limitées au niveau africain et arabe et ont suscité le respect à l’échelle mondiale, grâce à l’équipe nationale féminine et l’équipe mixte qui ont remporté la médaille d’argent lors du championnat du monde de taekwondo (Corée 2023).

Le taekwondo scolaire a eu sa part de gloire dans la mesure où l’équipe marocaine a remporté 7 médailles au Championnat du monde de taekwondo scolaire au Mexique (3 en or, 3 en argent, 1 en bronze) et 18 médailles (8 en or, 3 en argent, 7 en bronze) lors des Gymnasiades de Rio de Janeiro au Brésil.

Les champions de taekwondo pour personnes à besoins spécifiques ont également brillé en remportant leur lot de médailles lors du Grand Prix du Mexique, en montant sur le podium à deux reprises (1 en argent, 1 en bronze).

Le Muay Thai national a également été sous les feux de la rampe en accédant à des podiums internationaux et continentaux, avec l’équipe nationale qui a engrangé 10 médailles (4 en or, 1 en argent et 5 en bronze) lors du Championnat du monde dans la capitale thaïlandaise, Bangkok, et la sélection U23, classée première lors de la Coupe du monde (Turquie 2023) avec une récolte de 10 médailles (4 en or, 3 en argent, 3 en bronze).

L’équipe nationale de Muay Thai a, par ailleurs, remporté 7 médailles en or lors des Championnats méditerranéens à Loutraki, en Grèce.

Sur le plan individuel, le champion Youssef Aswiq a réussi à décrocher la ceinture du Championnat du monde professionnel de Muay Thai (72,50 kg) à Nice, en France.

À son tour, le kickboxing a remporté trois médailles en or et quatre en argent lors du championnat arabe de kickboxing par équipes en Irak.

Le judo national a atteint son apogée tant au niveau de l’organisation que de la compétition, puisque l’équipe nationale marocaine a remporté une médaille d’argent dans les compétitions par équipes, lors de la 44ème édition du Championnat d’Afrique de judo seniors à Casablanca, alors qu’en individuel, les champions marocains ont remporté la troisième place au classement, avec 9 médailles (2 en or, 3 en argent, 4 en bronze).

Les judokas marocains ont également contribué aux exploits du sport national en occupant la première place avec 8 médailles lors de la 9e édition des Jeux de la Francophonie à Kinshasa.

Cet exploit s’ajoute au rayonnement international des judokas marocains, avec Abderrahmane Bousshita qui a remporté la médaille d’or des -66 kg de l’étape de Perth, à l’Open d’Océanie 2023, organisé en Australie, et Ikram Ben Salem qui a décroché la médaille de bronze (+78 kg) à la Coupe d’Europe de judo seniors, organisée à Malaga, en Espagne.

Le karaté, quant à lui, n’a pas été absent du podium puisque l’équipe nationale marocaine a remporté le titre des Jeux mondiaux de combat à Riyad, après avoir remporté 6 médailles. La sélection nationale a, également, décroché 4 médailles de bronze à la 17ème Coupe Internationale Mohammed VI de Karaté à Rabat.

Par ailleurs, l’année 2023 a vu les athlètes nationaux s’illustrer en décrochant le podium à deux reprises aux Mondiaux de Budapest. Il s’agit de Soufiane Bekkali vainqueur de la médaille d’or du 3000 m steeples, pour la deuxième fois consécutive, et de Fatima Zahrae Kerdadi, vainqueure de la médaille de bronze du marathon.

De même, le Maroc a réussi le défi de l’organisation du meeting international Mohammed VI, étape de la Ligue de Diamant lors de laquelle Bekkali a signé la meilleure performance mondiale de l’année et battu le record du meeting en 3000 m steeples en 7min 56sec 68/100è.

Le Royaume a aussi remporté 57 médailles, 22 en or, 16 d’argent et 19 de bronze, signant à nouveau un record du nombre de médailles lors des Jeux de la Francophonie, lors de la 9e édition disputée en RD Congo.

En handisport, les Marocains ont remporté sept médailles, dont trois en or, lors des Mondiaux de para-athlétisme, avec à la clé un record du monde au 1500 m (T12) signé par Fatima Zahrae Idrissi en 4 min 22.15.

Protection sociale | La Banque mondiale met en avant la réponse efficace du Maroc

Le Maroc a, également, terminé en tête du classement du meeting international Moulay El Hassan de para-athlétisme à Marrakech, en décrochant 39 médailles (16 d’or, 13 d’argent, 10 de bronze).

Le sambo marocain a, également, réalisé des résultats satisfaisants, dont la médaille de bronze décrochée par Mustapha Meknage (88 kg combat) aux Mondiaux disputés à Yerevan en Arménie. De même, le Maroc a décroché 23 médailles (13 d’or, 5 d’argent et 6 de bronze) aux 17e Championnats d’Afrique disputés à Casablanca.

Dans le cyclisme, le Maroc a décroché plusieurs titres, notamment au niveau continental, avec la médaille d’or dans la course contre-la-montre par équipes de la 15e édition des Jeux sportifs arabes en Algérie et le titre individuel et par équipes du Tour du Sahel en Mauritanie.

Le coureur cycliste Mouhcine Kouraji s’est illustré, pour sa part, en remportant la 2e édition du Grand Prix de l’Angola, alors que Achraf Doughmi a décroché le titre de la 18e édition du Tour international du Bénin.

Cette année a vu, également, la sélection marocaine poinçonner son ticket pour les Jeux olympiques 2024 à Paris, en se positionnant dans la 26e place du classement mondial final en 2023. De même, l’équipe nationale de paracyclisme s’est qualifiée pour les JO de Paris, après une année riche en performances, réalisées notamment par Haytham Amraoui et Mohamed Bouchfar.

L’année 2023 a été marquée par la bonne prestation de jeunes golfeurs marocains dans les compétitions internationales. Ainsi, le Maroc a été sacré chez les dames et jeunes (individuel et par équipes) en championnat arabe en Arabie Saoudite.

En effet, chez les dames (par équipe), le titre est revenu aux Marocaines avec un total de 8 coups sous le par. Chez les jeunes garçons (U18), l’équipe marocaine a décroché le titre avec 16 coups sous le par, alors que le joueur Kamil Bensouda a pris la première place (-7) dans les épreuves individuelles de la même catégorie.

Dans les épreuves individuelles dames, la Marocaine Sofia Cherif Skalli a pris la première place (-10), alors que la sélection marocaine féminine s’est illustrée lors des championnats mondiaux amateurs, disputés à Abu Dhabi Golf Club, du 18 au 28 octobre.

De même, les golfeuses marocaines ont dominé le classement arabe et africain de l’Espirito Santo Trophy. De son côté, la sélection marocaine amateurs a remporté la 42e édition du championnat arabe à Bouskoura, en dominant le classement (-18).

Sur le plan individuel, Inès Laklalech a atteint le dernier tour du Lotte championship, qui s’inscrit dans la Ladies Professional Golf Association (LPGA), à Hawaï, et qui a connu la participation de 144 golfeuses.

Laklalech demeure la première golfeuse marocaine et arabe à s’illustrer dans un tournoi LPGA, en se qualifiant pour les deux derniers tours du Lotte championship, après avoir terminé la compétition à la 61e place, avec un total de -3 coups (74, 72, 71, 74 coups).

Les sports équestres ont, également, vu le Maroc marquer de ses empreintes les différentes compétitions internationales. Ainsi, le Marocain El Mehdi Chouib a remporté la médaille d’or des 16e Jeux mondiaux Special Olympics, à Berlin. De même, les jeunes cavaliers se sont illustrés dans différents rendez-vous, dont le Morocco Royal Tour, disputé en trois étapes (Tétouan, Rabat, El Jadida) et couronné par le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI.

Par ailleurs, la sélection marocaine de polo a pris la deuxième place du championnat du monde de Chovgan, organisé dernièrement en Azerbaïdjan.

La scène sportive nationale a, en outre, été marquée par le décès de plusieurs stars du football, à l’instar des anciens internationaux Hassan Amcharrat (Assila), Larbi Ben Moussa (Mouissa) et Abdellah Bennay, ainsi que du jeune joueur du Wydad de Casablanca Oussama Fallouh. De même, la famille de la presse sportive nationale a été endeuillée par le décès de Mhammed Azzaoui, à l’âge de 69 ans.

LR/MAP

,

Voir aussi

padel-pro-circuit-organise-le-1er-tournoi-de-padel-pro-am-au-maroc,-du-26-au-28-janvier,-au-club-l’oasis-city-ball-a-casablanca

Padel Pro Circuit organise le 1er tournoi de padel pro-am au Maroc, du 26 au 28 janvier

Padel Pro Circuit organisera le 1er tournoi de padel pro-am (professionnel – amateur) au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...