Flash Infos

Province de Safi | Distribution des aides financières au profit des Ramedistes

Province de Safi | Poursuite de l’opération de distribution des aides financières

L’opération de distribution des aides financières aux Ramedistes, octroyées dans le cadre du Fonds spécial pour la gestion du coronavirus (Covid-19), se poursuit au niveau des différentes communes de la province de Safi, afin d’atténuer les répercussions socio-économiques de la pandémie sur les catégories vulnérables.

Al Amana Microfinance a mobilisé ses équipes pour aller vers les citoyens et faciliter la distribution de ces aides, tout en veillant à contribuer à faire respecter les mesures préventives adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Des unités mobiles ont été aussi déployées par Al Amana Microfinance en vue de faciliter aux bénéficiaires issus du monde rural, notamment dans les zones excentrées et reculées, le retrait de ces aides financières octroyées par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus, mis en place sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI.

Dans une déclaration à la presse, le directeur de l’établissement Al Amana Microfinance (antenne de Safi), Hassan Talhrinikt, a indiqué que cet établissement a traité tout au long de la semaine plus de 3.000 demandes des bénéficiaires du monde rural, relevant que Al Amana est présente dans les provinces de Safi et de Youssoufia à travers 21 agences, dont 14 agences rurales, qui proposent leurs services au profit de 13.000 clients.

Et de rappeler que Al Amana s’acquitte d’un rôle socio-économique important dans le domaine du développement économique et de l’accompagnement social des citoyens, indiquant que cet établissement dispose de 644 agences au niveau national, qui proposent des services bancaires à près de 350.000 clients.

De leur côté, les bénéficiaires ont tenu à exprimer leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour cette initiative humanitaire et de solidarité, tout en saluant la pertinence des mesures préventives adoptées par les autorités compétentes.

Encadrée par les autorités locales, la Gendarmerie Royale et les Forces Auxiliaires, cette opération se déroule dans le respect strict des mesures préventives adoptées par le Royaume dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire pour enrayer la propagation de la pandémie du COVID-19 : respect de la distanciation sociale et port obligatoire des masques de protection entre autres.

Le Comité de Veille Economique (CVE), réuni le 23 mars dernier, s’était focalisé sur les mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire. De par la complexité et l’ampleur de la problématique, il a été décidé de la traiter en deux phases.

Dans la première, les ménages bénéficiaires du RAMED opérant dans l’informel et qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, bénéficient d’une aide de subsistance, servie par le Fonds spécial pour la gestion du Covid-19, créé sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les bénéficiaires perçoivent la somme de 800 dirhams pour les familles de deux personnes ou moins, 1.000 dirhams pour les familles de trois à quatre personnes et 1.200 dirhams pour les familles de quatre personnes et plus.

Avec MAP

Voir aussi

Lutte contre Covid-19 Présentation d’un sas automatique de conception marocaine

Lutte anti-Covid | Présentation d’un sas de sécurité automatique

Le spécialiste marocain de la sécurité, SCA Technology, a présenté, jeudi à Casablanca, un sas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.