Pour outrage au drapeau du Maroc : L’auteur du crime risque gros

Pour outrage au drapeau du Maroc : L’auteur du crime risque gros

Du nouveau dans l’affaire du ressortissant résidant au , accusé d’outrage au drapeau national. La Chambre pénale du tribunal de Première instance de a décidé, lundi 10 septembre 2018, de reporter au 24 du mois courant, l’examen de ce dossier.

Le mis en cause, sexagénaire, a été filmé fin août 2018 à , perpétrant des actes outrageux au drapeau du . Dans la vidéo qui fait toujours le tour du web, suscitant l’indignation générale, on peut voir l’ en question visiblement en état d’ébriété avancée, danser sur une table avec pour simple vêtement le drapeau national du Royaume. 

L’outrage à l’emblème et aux symboles du Royaume sont punis, en vertu du code pénal, d’une peine d’emprisonnement allant de six mois à trois ans de prison et d’une amende de 10.000 à 100.000 DH. Si cet acte est commis lors d’une réunion ou d’un rassemblement public, la loi prévoit une peine de réclusion criminelle d’un à cinq ans.

Lire aussi
La 2ème édition du Forum des droits de l’homme, au Maroc

ML

Voir aussi

Skhirat,Couverture sociale,retraite maroc

Skhirat | Débat sur la généralisation de la retraite pour une équité intergénérationnelle

Les participants à un panel tenu, mercredi à Skhirat dans le cadre du colloque international …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...