Flash Infos

ONU : Omar Hilale rappelle que la tolérance religieuse “fait partie de la conscience collective de la société marocaine”

ONU : Omar Hilale rappelle que la tolérance religieuse “fait partie de la conscience collective de la société marocaine”

Le Maroc a organisé, mardi à New York, en collaboration avec le Bureau des Nations Unies pour la prévention du génocide et la responsabilité de protéger, une rencontre sur la lutte contre les discours de haine et l’incitation à la discrimination, à l’hostilité et à la violence, l’occasion pour l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès de l’ONU, Omar Hilale, de rappeler que “la tolérance religieuse fait partie de la conscience collective de la société marocaine”.

M. Hilale a mis en lumière, lors de cette réunion coïncidant avec la célébration de ‘‘Interfaith Harmony Week’’, la longue tradition de tolérance religieuse et spirituelle dans le Royaume, où la cohabitation entre les religions est une réalité depuis plus de 12 siècles, attestée par la coexistence de mosquées, d’églises et de synagogues dans différentes villes du Royaume.

L’ambassadeur du Maroc a, de même, souligné le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants, dans la promotion du dialogue interreligieux et interculturel, de la modération et du respect d’autrui, comme en témoigne la visite historique du Pape François au Royaume, en mars 2019, au cours de laquelle, il a félicité le Souverain d’avoir dispensé: “une solide formation pour lutter contre toutes les formes d’extrémisme, qui conduisent si souvent à la violence et au terrorisme, et qui, en tout état de cause, constituent une infraction contre la religion et contre Dieu lui-même”.

Par ailleurs, M. Hilale a mis en exergue l’adoption du Plan d’action de Rabat sur l’interdiction de tout appel à la haine, raciale ou religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence ainsi que l’adoption, en janvier 2016, de la Déclaration de Marrakech sur les droits des minorités religieuses dans le monde musulman, ou encore le Plan d’action de Fès sur le rôle des chefs religieux pour prévenir l’incitation à la violence, lancé par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, en juillet 2017.

Cette réunion au siège des Nations Unies a également été l’occasion pour le diplomate de rappeler l’adoption de la résolution marocaine présentée à l’Assemblée générale des Nations Unies, pour la première fois, en juillet 2019, sur la lutte contre le discours de haine intitulée: “Lutte contre les discours de haine: promotion du dialogue interreligieux et interculturel et de la tolérance”. Cette résolution adoptée par consensus, a été coparrainée par 90 Etats membres de l’ONU.

L’intervention de l’ambassadeur Omar Hilale s’est articulée, également, sur les recommandations qui pourraient aider la communauté internationale à combattre le discours de haine, en appelant toutes les parties prenantes à trouver des synergies au sein du système onusien. “La création d’une plate-forme commune qui fusionnera toutes les initiatives, déjà lancées ou en cours, demeure importante pour réduire la duplication”, a-t-il souligné.

L’ambassadeur du Maroc a, en outre, proposé la création d’un institut onusien pour les érudits religieux internationaux qui fournirait la formation, la supervision et les conseils sur la manière dont ils pourraient utiliser leur rôle de premier plan dans leur communautés respectives pour promouvoir une culture de paix, d’harmonie et de coexistence.

Cette réunion a été marquée par une large participation de la majorité des Etats membres de l’ONU, ainsi que des membres de la société civile qui ont notamment salué le leadership du Maroc en matière de lutte contre le discours de haine.

Avec MAP

Voir aussi

Le ministère de l’éducation nationale publie le calendrier de l’examen régional

1ère année Bac | Le ministère de l’éducation nationale publie le calendrier de l’examen régional

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.