Modèle de développement du Maroc : Où en sont les séances d’écoute de la Commission Benmoussa ?

Modèle de développement du Maroc : Où en sont les séances d’écoute de la Commission Benmoussa ?

Séance d’écoute de la CSMD avec le CNDH

La Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD) a tenu, mardi 28 janvier 2020 à Rabat, une réunion avec les représentants du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), pour écouter leur vision sur le nouveau Modèle de développement du Maroc.

La Commission présidée par Chakib Benmoussa avait tenu également, des séances d’écoute avec les représentants de plusieurs instances dont le Conseil de la Concurrence, la Fédération des chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services, l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption, de la Fédération des chambres des pêches maritimes, de la Fédération des chambres d’agriculture au Maroc.

Au début du mois de janvier, la CSMD s’était réunie avec les représentants de partis politiques notamment le PJD, le PAM, le Parti de l’Istiqlal, le PPS, l’UC et le MP entre autres formations politiques.

Pour ce qui est des centrales syndicales, plusieurs d’entre elles ont présenté leurs propositions pour le modèle de développement auquel s’attend le Maroc.

Ainsi, Chakib Benmoussa s’est réuni avec les représentants de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), de la Confédération démocratique du travail (CDT), du Mouvement démocratique et social (MDS), de l’Union marocaine du travail (UMT).

Outre les syndicats, la Commission spéciale a rencontré les représentants du HCP, en tant qu’institution marocaine chargée de la production statistique, de planification, de prospective, d’analyse et de prévision.

Enfin, le 25 janvier, la Commission s’est rendue dans des zones rurales, dans la Province de Taroudant et y a écouté des femmes et représentants de la société civile.

Pour rappel, la Commission spéciale sur le modèle de développement a annoncé, le 24 décembre 2019, l’organisation de séances d’écoute des institutions et forces vives de la nation incluant les partis politiques, les syndicats, le secteur privé et les associations et ce, dans un esprit d’ouverture et de construction commune.

Ces séances visent, à recueillir les contributions et les avis des parties sollicitées en vue d’élaborer un modèle de développement. La CSMD avait également tenu des réunions similaires avec les représentants de sept partis politiques non représentés au parlement.

LR

Voir aussi

IRESEN | Le World Power-to-X Summit 2020 en décembre à Marrakech

IRESEN | Le World Power-to-X Summit 2020 en décembre à Marrakech

Le World Power-to-X Summit 2020, un carrefour pour les décideurs politiques, les leaders de l’industrie, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.