Maroc-Algérie | Nouvelle surchauffe

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Algérie est à son paroxysme, suite aux déclarations du ministère algérien des Affaires étrangères, posant des conditions à la réouverture des frontières. Le Maroc a réagi.

Frontire maroc algrie

Cela fait 19 ans que les frontières terrestres sont fermées, suite à l’attentat contre l’hôtel Asni de Marrakech. Malgré cela, le Maroc n’a jamais cessé d’appeler à la construction de relations forte avec l’Algérie. Il a toujours cru à l’union du Grand Maghreb et a appelé à plusieurs occasions à l’ouverture des frontières. Par contre, l’Algérie, n’a jamais hésité à multiplier ses attaques aveugles et injustifiées contre son voisin marocain. Elle n’a pas non plus lésiné sur les moyens pour soutenir le Polisario contre le Maroc dans l’affaire du Sahara.
Alger aurait dépensé 200 milliards de dollars dans sa guerre secrète contre le Maroc, affirme le site d’informations algérien «Algeria Times». Pour la seule visite d’information de la Fondation Robert Fitzgerald Kennedy, au Sahara marocain et dans camps de Tindouf, fin août, l’Algérie aurait dépensé 140 millions de dollars. Ces dépenses visaient principalement à obtenir de cette Fondation, présidée par Kerry Kennedy, un rapport anti-marocain.

C’est ainsi que, dans son rapport, la Fondation Robert-Kennedy fait état d’un «climat de peur» à Laâyoune, Dahkla et Smara et accuse le Maroc de ne pas respecter les droits humains. Ledit rapport est depuis très contesté au Maroc et la Fondation RFK accusée de partialité. L’Algérie ne s’est pas arrêtée là, puisqu’elle a aussi accusé dernièrement le Maroc de cibler son territoire au moyen de drogue. Pourtant, le Royaume, qui croit avec force à l’émergence des pays du Maghreb, renouvelle à chaque fois son appel à l’ouverture des frontières. Et il faut relever que les rapports commerciaux entre le Maroc et l’Algérie continuent de se développer malgré les relations tendues entre les deux pays.

Relations très tendues

Actuellement, la crise diplomatique entre le Maroc et l’Algérie est à son plus haut niveau, suite aux déclarations du ministère algérien des Affaires étrangères. Selon ce dernier, l’Algérie a posé trois conditions pour rouvrir les frontières. Ces trois conditions, telles qu’énumérées par le porte-parole de ce ministère, ont trait à «l’arrêt immédiat de la campagne de dénigrement médiatique et la position hostile grandissante envers l’Algérie; la coopération complète, pragmatique et efficiente en vue d’arrêter les attaques contre l’Algérie au sujet du trafic de drogue; et l’obligation pour le Maroc de reconnaître définitivement que l’Algérie a une position constante et irréversible envers l’affaire du Sahara occidental». Le Maroc a de son côté réagi à ces accusations, notamment à la deuxième condition (les allégations liées au trafic de drogue et de contrebande). Ainsi, Youssef Amrani, ministre délégué aux Affaires étrangères, a rappelé qu’aujourd’hui, c’est le Maroc et sa jeunesse qui sont victimes de la profusion des psychotropes et des drogues dures introduites frauduleusement à partir du territoire algérien. Et de s’interroger: «Pourquoi l’Algérie n’évoque-t-elle pas ces questions lors des contacts entre les responsables des deux pays? Pourquoi l’Algérie n’a-t-elle toujours pas répondu à la proposition officielle marocaine de mettre en place un comité conjoint MAE/MI pour traiter de l’ensemble de ces questions? Et depuis quand la lutte contre les trafics se fait à travers la fermeture des frontières et l’arrêt de la coopération douanière et policière?». Le Maroc n’a à recevoir de leçon de quiconque, a lancé le ministre, soulignant qu’aujourd’hui, l’action du Royaume contre le trafic de drogue est reconnue tant sur le plan bilatéral qu’au niveau de la communauté internationale. «Je renvoie tous ceux qui dénigrent les efforts du Maroc à consulter les rapports du Département d’État américain et des institutions onusiennes compétentes (ONUDC et l’OICS) qui ont tous loué l’action du Maroc dans ce domaine», a insisté Amrani, précisant que lorsque la confiance et la volonté politique existent, la coopération bilatérale ne peut être que concluante et fructueuse dans ce domaine. «C’est le cas de notre coopération avec l’Espagne et avec nos pays frères africains», a rappelé le ministre. La lutte contre les trafics de tout genre est une responsabilité partagée, a affirmé le ministre, ajoutant qu’il appartient à l’Algérie de s’investir pleinement dans le cadre d’une approche concertée pour faire face à ces fléaux.
Quant à la troisième condition, à savoir la conditionnalité entre la question du Sahara marocain et le processus de normalisation entre les deux pays, le ministre a constaté que «l’Algérie place son soutien aux ennemis de notre intégrité territoriale au-dessus de toute considération, que cela soit la relation bilatérale et la construction maghrébine ou encore la construction d’un espace de paix et de prospérité partagée en Méditerranée». «Aujourd’hui nous constatons que l’Algérie rompt, de manière unilatérale, un engagement, convenu au plus haut niveau et réitéré à maintes reprises, de découpler la gestion du dossier du Sahara marocain de l’évolution des relations bilatérales», a fait remarquer le ministre. «Je considère que l’Algérie se contredit. Il s’agit là d’un nouveau discours. Plus encore, d’une position nouvelle», a-t-il dit, ajoutant que l’Algérie est appelée à clarifier sa position. Si elle se considère partie à ce différend régional, elle doit s’impliquer, de bonne foi et dans un esprit de compromis, dans la recherche d’une solution politique négociée, selon les paramètres définis par le Conseil de sécurité, a estimé Amrani, rappelant que la dernière résolution du Conseil de sécurité a appelé l’Algérie à remplir ses obligations internationales à l’égard des populations des camps de Tindouf en permettant leur recensement, la protection et la liberté de circulation.

Les rapports commerciaux ont toujours existé

Avec 936 millions de dollars de produits importés d’Algérie en 2011, le Maroc était, il y a deux ans, le deuxième client arabe de l’Algérie après la Tunisie. En 2010, ces importations totalisaient 713 millions de dollars. Les importations algériennes en provenance du Maroc sont plus faibles avec 281 millions de dollars. Les premiers fournisseurs de l’Algérie sont l’Arabie Saoudite (467,2 millions), la Tunisie (407,75 millions) et l’Egypte (380,56 millions). A l’occasion du 24ème anniversaire de l’Union du Maghreb Arabe, le 17 février dernier, le Roi Mohammed VI avait réaffirmé l’attachement du Maroc à «l’option maghrébine comme enjeu stratégique incontournable» et plaidé pour «l’instauration d’un nouvel ordre maghrébin, fort et agissant».
En 2011, Lakhdar Brahimi, ancien ministre algérien des Affaires étrangères, avait estimé qu’il était impossible de parler d’un Maghreb arabe uni sans une ouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc. Les frontières coûteraient chaque année 2 points de croissance au Maghreb. Ces frontières fermées ont contribué à l’apparition de la contrebande dans la région est du Maroc, surtout celle des carburants. Rien qu’à Oujda, il n’y a plus que 6 stations-service qui fonctionnent encore alors qu’elles étaient 36 stations-service. Les gens achètent moins cher le carburant algérien. En effet, 30 litres de carburant se vendent à 100-120 DH. Et la contrebande des carburants ne s’est pas arrêtée à la région orientale du Maroc. Elle s’est également étendue à quelques régions et même à Fès. Le Maroc perd annuellement 6 milliards de DH suite à cela. Les sociétés de distribution des carburants installées au Maroc regrettent cette situation, surtout que les contrebandiers n’écopent d’aucune peine d’emprisonnement, mais paient uniquement des amendes, chose qui ne freine pas ce fléau. Malgré l’appel à l’ouverture des frontières auquel l’Algérie s’oppose vivement en avançant que le Maroc est le seul bénéficiaire, le Royaume compte, comme il l’a toujours fait, sur ses propres moyens pour se développer et assurer l’essor de ces provinces orientales. Il en a et les moyens et les compétences…

Voir aussi

plusieurs-nouveaux-ambassadeurs-presentent-les-copies-figurees-de-leurs-lettres-de-creance-a-m.-bourita

Plusieurs nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance à M. Bourita

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

17 Commentaires

  1. Mieux vaut construire un mur que d’ouvrir la frontière a ce pays mendiant 1963 il ne faut pas oublier facilement sans excuse ou alors il faudra attendre 1963 années pour un début de changement et y ajouter 1994 années pour oublier se traitre qui n’hésite pas a poignarder dans le dos son propre voisin

  2. Suite
    en 1994 Hassan2 c’est cru malin ils en payent le prix fort j’espère que du père au fils ils ne verrons jamais cette frontière ouverte a moins que leur politique change (…)

    Le Maroc a fait des erreurs depuis 1963 a aujourd’hui alors il se dois d’assumer et la mettre en veilleuse
    L’Algérie n’a jamais eu besoin du Maroc par le passé et encore moins aujourd’hui
    M6 il a voulu suivre la politique de son père au lieu de changer de doctrine et bien alors assumer vos connerie
    si un des deux pays doit changer de politique c’est bien le Maroc car depuis toujours il patine ni Ceuta ni Melilla ni le Sahara et aucune avancer avec l’Algérie

    HassanTout
    c’est quand vous le voulez on vous rasera

  3. oui l’Algérie a eu presque 200000 mort suite au terrorisme, l’attentat au maroc n’était qu’un prétexte pour nous demander le visa , au lieu de nous aider vous avez offenser l’Algérie

    alors que chacun reste a sa maison et les moutons seront bien garder

  4. Il suffit de lire les déclarations de Mr Belani dans leur intégralité pour mesurer la mauvaise foi de la presse et l’inconsistance de la diplomatie marocaine:
    1) Une des conditions est le respect de la position algérienne concernant le conflit du Sahara Occidental. Ce à quoi la partie marocaine s’était engagé. Cette position est la suivante:
    a)L’Algérie n’est pas partie au conflit, celui ci est oppose le Maroc au Polisario et est du ressort de l’ONU.
    b) L’Algérie est pour le processus de décolonisation conforme à la légalité internationale, c.à.d. pour le libre choix du peuple sahraoui de son devenir. C’est ce que demande le Polisario, et c’est normal que l’Algérie le soutienne. Les positions de l’Algérie sont constante depuis le début de ce conflit. Ce qui n’est pas le cas du Maroc qui était au départ partant pour le référendum. Le Maroc en cherchant à impliquer l’Algérie comme partie au conflit n’a pas respecté son engagement.

  5. C’est vous les Algériens qui n’avez pas respecte vos engagements. Les Marocains vous ont aidé pour votre indépendance et pour que vos généraux continuent de vous garder sous leur botte, ils vous ont inventé un ennemi éternel: le Maroc! Comme ça, ils pourront toujours s’engraisser en pillant les richesses de votre pays. Regardez oû vous en ëtes : vous etes le pays le plus riche de la région et la population la plus pauvre. C’est à cause du Maroc? Réveillez vous les amis, vos ennemis sont ceux qui sucent votre sang!!! Pour le Sahara, c’est la meme chose, vos militaires ont pris quelques opposants marocains et ont en creé une population à décoloniser. Un des pays voisins aurait pu faire la mëme chose avec vous et demander que la Kabylie soit décolonisée!

  6. Si un pays doit être redevable à l’autre c’est bien le Maroc. Sans le déclenchement de la révolution algérienne en 1954, vous n’auriez jamais eu votre indépendance en 1956. Ni vous, ni la Tunisie. Si le peuple marocain a été solidaire de cette révolution, il n’en est pas de même pour le makhzen dont les trahisons ne se compte plus. trahison de l’émir Abdelkader, trahison du groupe des 5, trahison en 1963. Ce n’est pas au Maroc qui vit sous le diktat d’une monarchie moyenâgeuse à venir nous faire la leçon. Nous sommes fier de notre armée et de ses réalisations. Si nous sommes si pauvres pourquoi attendez vous nos touristes? Pourquoi tant d’ouvriers marocains passent la frontière irrégulièrement pour venir construire nos maisons? Il fout arrêter de nous servir vos leçons bien apprises qui sont généralement le fruit de votre propagande nationale. Et puis si c’est le cas, votre intérêt est que cette frontière reste fermée au risque de voir débarquer chez vous les pauvres Algériens.

  7. Le Maroc redevable à l’algerie? Et puis quoi encore? C’est vous qui avez inventé l’indépendance? Décidément l’ami, vous ne savez plus quoi dire pour vous pretendre les meilleurs ! Mais si ça vous fait plaisir… Et si vous trouvez que tous les Algériens sont riches, qu’ils reçoivent leur part des ressources de leur pays, et que vos généraux ne s’engraissent pas sur votre dos, tant mieux pour vous. Nous, on veut juste que vous arretiez de faire une fixation sur le Maroc. Arretez de nous critiquer sur tout, comme si vous étiez un modèle en tout. Le diktat d’une monarchie moyennageuse, dis-tu? Et le diktat de tes genéraux, c’est mieux? Ah, vous en etes fiers? Nous aussi de notre monarchie! Moyennageuse… Elle a une histoire multiséculaire que vos gradés enrichis grace au pétrole du peuple n’auront jamais!. Le roi est descendant direct du prophète. Grace à elle, soussis, rifains, ou sahraouis peuvent vivre en harmonie. Mais devine qui remonte les sahraouis contre leur pays depuis 40 ans?

  8. @Moi
    Je n’ai jamais dit que nous avions inventé l’indépendance, j’ai dit que la France vous a octroyé l’indépendance pour pouvoir concentrer dès 1956 ses effort militaires sur l’Algérie. C’est un fait historique. Votre histoire n’est pas plus multi séculaire que celle des autres peuples de la région. Pour rappel les Almoravides sont à la base des Mauritaniens, les Almohades et les Fatimides des Algériens et Chérif Ali n’a rien à voir avec le prophète, c’était un brigand de grand chemin. Là ou nos histoires bifurquent c’est quand pour libérer nos villes nous avons fait appel aux Turcs alors que votre roi de peur de voir son royaume lui échapper s’est mis sous la protection des Espagnols et des Portugais d’où la situation actuelle de Ceuta, Melilia etc..Toute l’histoire du Maroc est en fait battit sur les renoncements voire les trahisons de vos rois pour assurer le trône à leur descendance. Le conflit du SO relève de la même logique.

  9. (suite)En 1971 et 1972 H2 a échappé de justesse deux attentats. H2 reprit le contrôle d’une situation qui semblait lui échapper en s’engageant dans le processus de récupération du Sahara-occidental. Il faut être naïf pour penser que le makhzen est intéressé par le règlement de ce conflit. Il a tout à y perdre.
    Concernant les 200 milliards que l’Algérie aurait dépensé. La presse américaine vient cette semaine de recadrer le débat: C’est le Maroc qui depuis 40 ans s’épuise et épuise ses ressources dans un lobbying qui ne sert qu’à engraisser ceux qu’il achète, qu’ils soient élus,experts, patrons de média ou centre de recherche bidon. Quant au site d’informations algérien «Algeria Times»; il est de notoriété public qu’il s’agit d’un site financé par l’ex dirigeant du FIS. On est donc plus dans le domaine de la propagande que du réel. Mais bien sûr quand il s’agit de nuire à l’Algérie, tout est bon à prendre.

  10. Quoi, quoi? Mais mon pauvre ami, tu devrais utiliser internet pour autre chose que pour les insultes au Maroc et la propagande de tes généraux et de leurs mercenaires du polisario (les vrais sahraouis sont dans leur pays le Maroc). Cela t’evitera de te ridiculiser avec ta version de l’histoire! A moins que tu aies deliberement choisi de falsifier l’histoire, pour insulter le Maroc? C’est ce que je crois… Mais que tu le veuilles ou non, le Maroc a une civilisation multiseculaire que vous n’avez pas. Et depuis quand les Almoravides sont mauritaniens? Youssef Ibn Tachfine est mauritanien? ta mauvaise foi depasse toutes les limites ! tu veux me faire dire que la mauritanie n’existait pas̀ ? Eh bien oui, c’est un fait historique, comme tu dis. Les Almohades, des Algeriens? Ça ne va pas la tete ? L’origine des fatimides, oui, est kabyle, mais c’est tout. Et puis traiter notre Saint Moulay Ali Cherif de bandit de grands chemins, tu devrais craindre que sa malediction ne s’abatte sur toi !

  11. Quant au Sahara, n’en parle surtout pas, la mauvaise foi de l’Algérie à ce sujet est de notoriété publique! Si le Maroc dépense de l’argent pour son Sahara, c’est normal. Tous les Etats se battent pour leur integrite territoriale, contre ceux qui la leur contestent. Mais l’Algerie, pourquoi elle se bat? Pour le principe? Laisse-moi rire… Vous ne depensez pas un centime pour la palestine et c’est le polisario qui active vos bons sentiments? Tout le monde le sait, vous avez creé le probleme du Sahara pour que le Maroc ne vous reclame pas Tindouf et Bechar que la France coloniale vous a attribué, pensant que l’Algerie resterait française (quand le Maroc n’etait qu’un protectorat). Et la seule logique qui pousse le Maroc à defendre son Sahara c’est qu’il lui a toujours appartenu et qu’il l’a toujours revendiqué. Les réclamations du Maroc concernant son Sahara devant l’ONU remontent aux années 50! L’algerie n’etait pas encore independante et votre polisario n’existait meme pas!

  12. Je ne vois où tu vois une insulte faite au Maroc: Les Almoravides sont effectivement une dynastie berbère sanhajienne, originaire de l’Adrar et qui nomadisaient entre l’actuel Sénégal et le sud du Maroc3,
    Les Almoravides appartiennent aux tribus des Lemtouna, une des branches de la grande famille tribale des Zenagas. Le mouvement serait né parmi des nomades Zenagas sur l’île de Tidra, que certains historiens situent dans le sud de la Mauritanie actuelle alors que d’autres la situent au large du Sénégal5.En 1048, les Lemtouma se coalisèrent sous l’impulsion d’un prédicateur malékite, Abdullah Ibn Yassin et d’un chef local et fondèrent le mouvement Almoravide6. En peu de temps, ils s’emparensa t d’Aoudaghost, d’Awlil et de Sijilmassa. C’est à partir de cette dernière qu’ils entament la conquête du nord. Les Almoravides sont ainsi présentés par certains historiens comme les véritables fondateurs du Maroc. Youssef Ibn Tachfin, premier émir de la dynastie, fonda Marrakech sa capitale.

  13. (suite)La date et le lieu de naissance de Youssef Ibn Tachfine n’est pas connue. Les Almohades sont il est vrai originaires de Tinmelt dans le Haut Atlas à environ 100 km au sud de Marrakech, mais c’est à Mallala, petite localité de la banlieue de Bougie, qu’il élabore sa doctrine au contact de ses étudiants, auxquels il précise le but de sa mission. C’est dans ce village qu’il rencontre un jeune homme de la tribu berbère zénète des Kuniyas, Abd al-Mumin, le futur calife almohade. quant aux Fatimides leurs origines est la tribus berbères des Kutama (Kabilie)

  14. Concernant Ali Cherif fondateur de la dinastie Alaouite, je te renvoie au site http://rami.tv/fr/alaouites/
    Tu auras au moins une autre version que celle qu’on vous enseignée à l’école.
    Concernant Tindouf et Bechar, vous êtes là du coup complètement loufoques, l’Algérie pourrait demander avec des arguments beaucoup plus solides que les votres de revenir à la frontière d’avant 1795 c’est à dire à la Moulouya. Le bled el Makhzen, pays contrôlé par les sultans Saadiens et payant l’impôt, ne représentent même le tiers du Maroc actuellement reconnu. Il faut donc arrêter de délirer, si au moins le Maroc avait participé à la libération de ces territoires, on pourrait comprendre. Concernant la Palestine, le Maroc est certainement le dernier pays à pouvoir donner des leçons à l’Algérie. L’Algérie n’a jamais bougé d’un iota sur sa position, au même titre que pour la RASD d’ailleurs. Elle n’a jamais reçu ou fait de un cadeaux un quelconque diplomate sioniste.

  15. Ce n’est pas les quelques milliers de dollars versés à l’association pour El Quods qui peuvent dédouaner le Maroc de ses relations troubles avec Israël à commencer par la construction du mur au SO. L’aide Algérienne se compte en milliards de dollars et nous n’en faisons pas publicité. Pour rappel l’état palestinien est né à Alger. Nous n’avons pas d’équivalent d’André Azoulay comme conseillé de Bouteflika. Sur ce sujet je crois qu’il vaut mieux ne pas trop t’étendre. Concernant le SO, laissez l’ONU faire son travail/

  16. Alors la, c’est le comble! Je ne sais pas qui t’a appris l’histoire… Ou plutot si, je sais… Et je te plains pour ton aveuglement… Ta haine pour le Maroc te fait chercher son histoire chez ses opposants, comme Rami (c’est cet energumène qui doit corriger ce qu’on m’a appris? ) et te fait voir l’histoire et la geographie de ton pays comme elle n’a jamais existé! Va voir de vrais livres d’histoire et regarde à Algérie. Il n’y a pas de quoi pavoiser… Entre la domination ottomane et la colonisation française, il reste peu de place à ce que tu t’inventes comme glorieux passé !
    Quant aux relations du Maroc avec Israël, laisse tomber la propagande de tes generaux pourris. Le Maroc n’a pas de complexes. Il traite avec Israël quand Israël cherche la paix et il ne traite plus quand les faucons veulent imposer leur loi. Si les Palestiniens eux-meme traitent avec Israël, tu ne peux pas etre plus royaliste que le roi ! Et pour Azoulay, c’est un Marocain ! Ce que tu dis est une honte!

  17. A mon avis les pauvres écoliers algériens sans défense doivent avoir le privilège en les débarrassant des poux et les démangeaisons que leur causent ces bestioles nuits et jours,au lieu de dilapider d’énormes sommes au profit des polisarien C’EST TOUT CE QUE J’AI COMME CONSEIL… :zzz :zzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.