L’OMS et l’UNICEF mettent en garde contre le déclin des vaccinations pendant la Covid-19

L’OMS et l’UNICEF mettent en garde contre le déclin des vaccinations pendant la Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont mis en garde mercredi contre une baisse alarmante du nombre d’enfants recevant des vaccins vitaux dans le monde, appelant à des efforts immédiats pour vacciner tous les enfants, car de nouvelles données montrent qu’avant la pandémie de Covid-19, la couverture vaccinale a stagné à 85 % pendant près d’une décennie, avec 14 millions de nourrissons non vaccinés chaque année.

« Les vaccins sont l’un des outils les plus puissants de l’histoire de la santé publique, et plus d’enfants sont aujourd’hui vaccinés que jamais auparavant », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, cité par le communiqué.

« Mais la pandémie a mis en péril ces progrès. Les souffrances et les décès évitables causés par les enfants qui ne sont pas vaccinés systématiquement pourraient être bien plus importants que la Covid-19 elle-même », a-t-il ajouté.

Pour le patron de l’OMS, les vaccins peuvent être administrés en toute sécurité même pendant la pandémie. Aussi, appelle-t-il les pays à veiller à ce que ces programmes essentiels pour sauver des vies se poursuivent.

Selon de nouvelles données de l’OMS et de l’UNICEF, ces perturbations menacent d’annuler les progrès durement acquis pour atteindre davantage d’enfants et d’adolescents avec une gamme plus large de vaccins, ce qui a déjà été entravé par une décennie de retard dans la couverture vaccinale.

Les dernières données sur les estimations de la couverture vaccinale de l’OMS et de l’UNICEF pour 2019 montrent que des améliorations telles que l’extension du vaccin anti-papillomavirus à 106 pays et une meilleure protection des enfants contre un plus grand nombre de maladies risquent de ne pas aboutir.

Par exemple, les données préliminaires pour les quatre premiers mois de 2020 indiquent une baisse substantielle du nombre d’enfants ayant terminé les trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC3).

La Covid-19 a fait de la vaccination de routine antérieure un défi redoutable », a déclaré de son côté la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore. « Nous devons empêcher une nouvelle détérioration de la couverture vaccinale et reprendre d’urgence les programmes de vaccination avant que la vie des enfants ne soit menacée par d’autres maladies. Nous ne pouvons pas échanger une crise sanitaire contre une autre », a-t-elle affirmé.

LR

Voir aussi

Vaccin Pfizer Biontech

Le vaccin Pfizer-BioNtech efficace à 85 % 2 à 4 semaines après la 1ère dose

La première dose du vaccin contre la COVID-19 du duo pharmaceutique Pfizer/BioNtech est efficace à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.