Liban | Crise sans fin

liban michel aoun saad hariri

Le président libanais a demandé au désigné de former immédiatement un nouveau gouvernement ou de laisser sinon la place à une personne en mesure de le faire.

a réagi en déclarant qu’il allait de nouveau s’entretenir avec pour évoquer une liste de noms pour composer son gouvernement qu’il dit avoir soumise «il y a des semaines», ajoutant que si Aoun n’était alors pas en mesure de les approuver, des élections anticipées seraient la solution.

Cet échange vient alimenter la querelle désormais longue de près de cinq mois entre le chef de l’Etat et le désigné, sur la composition du gouvernement, laissant le sans gouvernail alors qu’il plonge davantage vers un effondrement économique. La situation représente le plus grand risque sécuritaire pour le pays depuis la civile de 1975-1990. S’exprimant dans un discours télévisé après avoir reçu au palais présidentiel, Michel Aoun a déclaré que si le désigné se retrouvait «incapable» de former un gouvernement, «il devrait laisser la place à ceux en mesure de le faire».

Beyrouth | La fondation Mohammed V pour la solidarité entame l’envoi d’aides alimentaires au Liban

Le gouvernement de Hassan Diab a démissionné après l’explosion du 4 août dernier dans le port de Beyrouth, qui a détruit une partie de la capitale et fait 200 morts.

Il était resté en place pour vaquer aux affaires courantes le temps qu’un nouveau gouvernement prenne forme, mais les querelles entre les factions politiques ont empêché la conclusion d’un accord, depuis la nomination de Saad Hariri comme Premier ministre désigné en octobre.

P. Zehr

Voir aussi

Algérie,Ligue arabe

Algérie | Réunion des MAE en préparation du Sommet du Conseil de la Ligue arabe

Les travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères ont débuté samedi en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...