Tunisie | Un pas vers la Libye

kais saied en libye

Le Président tunisien Kais Saied s’est rendu en , une visite inédite depuis près d’une décennie pour un chef de l’ tunisien, qui témoigne de l’éclaircie dans ce pays voisin en proie au chaos.

A Tripoli, capitale libyenne située à moins d’une heure d’avion de Tunis, K. Saied s’est entretenu avec le président du Conseil présidentiel Mohamed al-Manfi, puis avec le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah, qui a prêté serment  à la tête d’un de transition issu d’un processus onusien. Les deux dirigeants libyens ont salué une «visite historique». Et, alors que la est un partenaire économique et sécuritaire crucial pour la , K. Saied a lui insisté sur sa volonté de «faire renaître et développer» les accords bilatéraux.

Selon la présidence tunisienne, les deux parties ont ainsi «convenu de donner un nouvel élan aux échanges commerciaux» avec «un plan d’action» pour renforcer les investissements en «facilitant les procédures de transit» et les «procédures financières» entre les banques centrales des deux pays.

Lire aussi
Tunisie : Un deuxième tour polémique

Mais l’accent a également été mis «sur l’importance de renforcer les relations» dans «la , les et l’éducation», a ajouté la même source.

Abdelhamid Dbeibah, comme M. Manfi, a officiellement pris ses fonctions  dans la foulée de sa prestation de serment à Tobrouk, dans l’est du pays. Le nouveau gouvernement s’est installé le lendemain à Tripoli, avec pour objectif premier d’unifier les institutions en vue d’élections nationales en décembre.

La tente de s’extraire d’une décennie de , depuis la chute de la dictature de Mouammar Kadhafi en 2011, un chaos marqué par l’existence ces dernières années de pouvoirs rivaux, en Tripolitaine (ouest) et Cyrénaïque (est). Le nouvel exécutif, qui doit permettre de clore ce chapitre de divisions, est né d’un processus onusien lancé en novembre à Tunis justement, et mis sur orbite en février à Genève, avant un vote de confiance «historique» du Parlement ce début de mois.

P. Zehr

Voir aussi

Maroc,ONU,Omar Hilale

Omar Hilale | SM le Roi est constamment à l’avant-garde du combat contre le discours de haine

L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a mis en exergue vendredi à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...