Les relations entre le Maroc et l’Indonésie fondées sur une solidarité effective et la convergence de vues (Bourita)

Les relations entre le Maroc et l’Indonésie sont solides, distinguées et fondées sur une solidarité effective et la convergence de vues, a indiqué vendredi à Rabat le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse conjoint à l’issue de ses entretiens avec son homologue indonésienne, Retno Marsudi, M. Bourita a souligné que les relations entre les deux pays “remontent à plus de 60 ans et sont fondées sur une solidarité effective, une convergence de vues et une amitié qui se traduit par les actes”.

Il a, dans ce sens, relevé que la visite de travail de Mme Marsudi au Maroc intervient quelques mois après l’obtention par le Royaume du Maroc du statut de Partenaire de Dialogue Sectoriel auprès de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), présidée par l’Indonésie au titre de l’année 2023.

Le ministre a également saisi l’occasion pour adresser ses remerciements à son homologue indonésienne pour son rôle primordial et son soutien personnel au Royaume en tant que premier pays arabe et africain à accéder à ce statut.

La visite de Mme Marsudi est l’opportunité de réaffirmer la solidité des relations maroco-indonésiennes, ainsi que la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de Son Excellence le Président Joko Widodo de les promouvoir davantage et d’insuffler une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale, a-t-il ajouté.

Conformément aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi et de Son Excellence le Président indonésien, “nous avons signé aujourd’hui un mémorandum d’entente relatif au partenariat stratégique”, a fait savoir M. Bourita, notant que ce partenariat devrait prendre corps sur le terrain.

Le Maroc enregistre un taux de réussite de 100% de ses candidatures aux organisations internationales et régionales

L’Indonésie est un acteur de premier plan sur la scène internationale et diplomatique, aussi bien au sein du Groupe des Vingt (G20) et de l’ASEAN que dans le cadre de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), a-t-il dit, soulignant que le Maroc est également un acteur majeur sur le continent africain, dans le monde arabe, en Méditerranée et au sein de l’OCI.

M. Bourita a, par ailleurs, appelé à la mise en valeur de ce partenariat, à travers la coordination entre les deux pays au niveau des organisations régionales et internationales, en matière de candidatures ainsi que dans le cadre des initiatives communes au sein de ces instances.

Le mémorandum d’entente relatif au partenariat stratégique entre le Maroc et l’Indonésie, a-t-il poursuivi, démontre que le partenariat stratégique repose notamment sur les relations économiques, commerciales et d’investissement, à travers le renforcement des liens entre les hommes d’affaires, et la consolidation de la coopération dans plusieurs domaines (énergie, engrais, agriculture,…), permettant d’ouvrir des horizons plus larges pour les deux pays.

De nombreux accords seront signés à l’occasion de la troisième session de la commission mixte prévue au Maroc, a-t-il relevé, ajoutant qu’il a été convenu de tenir la commission après une bonne préparation, en y associant les hommes d’affaires et en identifiant les conventions à conclure ainsi que les initiatives envisagées sur la base de ce partenariat, conformément à la Vision éclairée de Sa Majesté le Roi et de Son Excellence le Président indonésien.

Covid-19: 3.460 nouveaux cas confirmés et 3.038 guérisons en 24H

M. Bourita a, dans ce contexte, mis en lumière la coopération bilatérale de grande ampleur dans le domaine des échanges académiques et scientifiques, notant que le Maroc offre un total de 30 bourses aux étudiants indonésiens. L’Indonésie accorde, de son côté, un nombre important de bourses aux étudiants marocains pour poursuivre leur cursus dans les universités et instituts indonésiens.

Au volet culturel, il a appelé à établir un cadre juridique en vue de développer les relations humaines entre les deux pays.

Abordant les questions d’ordre régional, notamment la situation dans la bande de Gaza, le ministre a affirmé que les deux pays partagent la même vision, sur la base des référentiels communs, ajoutant que le Maroc, dont le Souverain SM le Roi Mohammed VI préside le Comité Al Qods, joue un rôle primordial dans ce cadre. Il a à cet égard jugé inacceptable la prise pour cible des civils à Gaza, du point de vue tant de la religion, de la légalité que des valeurs humaines.

Il a, à cet effet, appelé toutes les parties à “s’abstenir de toute utilisation de boucliers humains”, appelant la communauté internationale et le Conseil de sécurité en particulier, à “agir afin d’établir un cessez-le-feu dans les plus brefs délais”.

M. Bourita a rappelé que le Royaume a toujours plaidé en faveur d’une solution à la question palestinienne fondée sur la solution à deux Etats, tout en exprimant son indignation à l’égard de la destruction de l’hôpital indonésien à Gaza.

LR/MAP

,

Voir aussi

Première session de l’année législative 2023-2024 | La Chambre des conseillers a approuvé 23 textes législatifs

La Chambre des conseillers a approuvé lors de la première session de l’actuelle année législative …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...