Le renforcement de la coopération agricole au centre d’entretiens entre Sadiki et son homologue de la Guinée équatoriale

Le renforcement de la coopération dans le domaine agricole a été au centre d’entretiens, lundi à Rabat, entre le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, et son homologue de la Guinée Équatoriale, Jose Juan Ndong Tom Mekina.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de l’agriculture, l’irrigation, la sécurité alimentaire et la recherche agronomique.

A cette occasion, M. Sadiki s’est félicité de la qualité des relations qui unissent les deux pays amis, estimant que cette entrevue est une opportunité pour réfléchir aux principales mesures à mettre en place à même d’approfondir ces liens davantage et apporter le soutien nécessaire au secteur agricole.

“Nous avons également prévu la signature, en avril prochain, d’une convention dans les domaines de l’agriculture, de l’irrigation et de la sécurité alimentaire, visant principalement à assurer le transfert des bonnes pratiques contenues dans le cadre de la stratégie Génération Green au profit de ce pays frère”, a-t-il fait savoir.

Le Directeur général de la MAP s’entretient avec l’ambassadeur de la République de Corée au Maroc

Et de noter que les discussions ont aussi porté sur l’organisation de la 33ème session de la Conférence régionale de la l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique au Maroc, qui sera l’occasion de partager les expériences, explorer des solutions innovantes et des partenariats solides pour des systèmes agroalimentaires plus efficaces et plus résilients.

Pour sa part, M. Mekina a mis l’accent sur l’importance de cette réunion qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique au Maroc, dont la présidence a été assurée par la Guinée-Équatoriale du 11 au 14 avril 2022.

Il a, dans ce sens, souligné l’importance de la promotion des relations bilatérales dans le domaine agricole entre les deux pays, compte tenu de la spécificité du contexte actuel, marqué notamment par les effets du changement climatique et des crises géopolitiques.

De son côté, M. Senahoun a salué la présidence marocaine de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique, mettant en exergue l’importance de cet événement qui constitue l’occasion de discuter des défis actuels en matière de sécurité alimentaire sur le continent.

Automobile | 36.816 unités écoulées à fin mars

La Conférence régionale se déroulera en deux temps, à savoir une session virtuelle qui abordera les aspects techniques de la sécurité alimentaire et de la transformation des systèmes agroalimentaires en Afrique, et une session ministérielle à Rabat, a-t-il dit.

Cette conférence réunira les membres de la FAO de la région africaine, certaines institutions spécialisées du système des Nations Unies, ainsi que des organisations intergouvernementales et des organisations de la société civile.

La Conférence ambitionne de fournir des orientations régionales sur la transformation des systèmes agroalimentaires en Afrique, à travers des discussions qui porteront sur le cadre stratégique de la FAO 2022-2031.

Cette feuille de route vise à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable par la résorption de la pauvreté, de la faim, et des inégalités, notamment via le développement de systèmes agroalimentaires plus efficaces, inclusifs, résilients et durables.

LR/MAP

,

Voir aussi

Première session de l’année législative 2023-2024 | La Chambre des conseillers a approuvé 23 textes législatifs

La Chambre des conseillers a approuvé lors de la première session de l’actuelle année législative …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...