Le Médiateur du Royaume plaide pour une justice numérique quant l’accès aux services administratifs

Institution du Médiateur du Royaume,justice numérique,AOMF,Médiateurs de la Francophonie

Le Médiateur du Royaume, a plaidé, mardi à , pour la prise en compte de la justice numérique quant l’accès des catégories vulnérables et des personnes en situation difficile aux services administratifs, à la lumière d’une transformation numérique qui garantit une égalité d’usage.

Présidant la séance d’ouverture du 11è congrès de l’Association des Ombudsmans et des Médiateurs de la Francophonie (), M. Benalilou, également vice-président de cette association, a plaidé aussi pour une approche citoyenne, dans toutes les initiatives politiques et stratégies en la matière, tout en protégeant les droits administratifs des usagers dans un cadre de dignité, d’égalité et de justice numérique, indique un communiqué de l’.

Le Médiateur du Royaume a souligné également l’importance de lancer une réflexion collective au sujet des évolutions technologiques et des transformations sociétales mondiales, ainsi que la transformation numérique dans le domaine des services administratifs, avec ses avantages et ses contraintes sur les usagers, mettant l’accent sur l’urgence de prendre en compte les exigences des solutions alternatives dans toute réflexion stratégique qui vise cette transformation.

Ce congrès, de deux jours, constituera une occasion d’aborder la question de la transformation numérique en lien avec l’accès aux droits d’usage, de partager les opinions et expériences, de présenter des propositions à même d’assurer la transparence, la proximité et la rapidité des services, et de répondre aux nouvelles attentes des citoyens et usagers des services publics.

Lire aussi
Benalilou : La couverture médicale repose essentiellement sur l'égalité d'accès aux soins de santé

Il s’agit également de discuter du rôle que doivent jouer les institutions de médiation et des Ombudsmans afin d’accompagner les initiatives de transformation numérique sous ses différents angles, et d’étudier leur impact sur les droits des usagers, à travers des sessions plénières et un ensemble d’ateliers thématiques.

Ont pris part à cette séance d’ouverture, le protecteur du citoyen du Québec, président de l’, le Président-délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, Président du Ministère public, la Cheffe du Bureau du Conseil de l’ au Maroc et la représentante de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Ce congrès est le couronnement de la présidence du Médiateur du Royaume pour l’, qui a duré trois ans et s’est caractérisée par la prise de nombreuses initiatives dans divers domaines d’intérêt commun.

La rencontre a été consacrée à discuter du rôle de la transformation numérique et de l’accès aux droits en tant que pari commun dans l’espace francophone, avec la participation de plus de 80 congressistes, représentant des Médiateurs et des Ombudsmans de 23 pays d’, d’ et d’Amérique, ainsi que des représentants de certaines organisations internationales et des experts marocains et étrangers.

LR/MAP

Voir aussi

Guelmim-Oued Noun,anciens combattants,Journée Nationale de la Résistance

Commémoration à Guelmim du 68ème anniversaire de la Journée Nationale de la Résistance

La délégation régionale du Haut Commissariat aux anciens combattants et anciens membres de l’armée de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...