Le Maroc œuvre constamment pour « un dialogue constructif » en vue d’une paix juste et durable au Moyen-Orient

Abdelfattah Lebbar,Maroc-Mexique,conflit palestino-israélien,COMEXI

L’ambassadeur du Maroc à Mexico, M. Abdelfattah Lebbar, a souligné, lundi, le soutien constant du Maroc en faveur d’un règlement pacifique du conflit palestino-israélien, à travers « un dialogue constructif visant à établir une paix juste et durable au Moyen-Orient ».

M. Lebbar, qui intervenait lors d’un séminaire organisé par le Conseil Mexicain des Relations Internationales (COMEXI), a ajouté que la paix dans la région doit être fondée sur « la solution de deux États vivant côte à côte, leur permettant de vivre en sécurité, comme des voisins et des partenaires ».

Le séminaire a été organisé par COMEXI, l’un des plus prestigieux think-tanks du pays, pour jeter la lumière sur les dernières avancées du processus de paix au Moyen-Orient à l’occasion du premier anniversaire des Accords d’Abraham, conclus entre Israël et plusieurs pays arabes, et à la lumière du rétablissement des relations entre le Maroc et l’Etat hébreu.

Dans son exposé, l’ambassadeur du Royaume a mis en valeur le « rôle central » que le Maroc a joué dans le conflit israélo-palestinien, ainsi que les opportunités qui pourraient découler du rétablissement des relations avec l’Israël en vue de trouver une issue à ce différend.

M. Lebbar a relevé le contexte du premier anniversaire des accords d’Abraham marqué par la reprise des relations entre Israël et plusieurs États arabes, le changement d’administration aux États-Unis, ainsi que la recrudescence de la violence dans la région.

De par « les liens étroits que notre pays entretient avec les deux parties au conflit, a insisté le diplomate marocain, le Royaume ne cesse de déployer des efforts pour parvenir à l’établissement d’une paix juste et durable dans la région.

M. Lebbar a rappelé, dans ce contexte, que le Royaume reconnait dans sa Constitution la composante hébraïque de l’identité marocaine. « Cette nouvelle dynamique, a dit l’ambassadeur, est due en grande partie à l’attachement inébranlable de la communauté juive marocaine à son pays d’origine et aux liens particuliers que cette communauté entretient avec SM le Roi et avec les souverains qui se sont succédé tout au long de l’histoire du Maroc », a précisé M. Lebbar.

Dans ce même contexte, SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, occupe une place centrale dans la défense des droits légitimes du peuple palestinien et la préservation du statut spécial de la ville d’Al Qods Acharif et de la Mosquée Al-Aqsa, comme symbole de promotion des valeurs de tolérance et de coexistence entre les religions monothéistes.

Évoquant la complexité de ce différend et l’impasse dans laquelle se trouve le dialogue entre palestiniens et israéliens, l’ambassadeur a insisté sur le rôle de la communauté internationale pour favoriser la confiance entre les deux parties et soutenir le processus de paix.

Ont pris part à ce séminaire, l’ambassadeur d’Israël au Mexique, S.E. M. Zvi Tal, le Président du COMEXI, Dr. Sergio Alcocer, le directeur du Centre d’Investigation pour Paix-Mexico, Dr. Mauricio Meschoulam, ainsi qu’une cinquantaine de chercheurs.

LR/MAP

Voir aussi

Économie,Bruno Le Maire,france covid

Covid-19 | Les mesures de soutien aux entreprises coûtent 240 milliards d’euros à l’Etat français

Les mesures de soutien aux entreprises face à la crise du Covid-19, ont coûté 240 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.