L’Afrique retrouvera sa place dans le monde de l’IA “sans aucun complexe” (Azoulay)

L’intelligence artificielle (IA) sera un rendez-vous historique pour le Maroc et l’Afrique, leur permettant de participer à ce “grand saut” pour l’Humanité, a affirmé, mardi à Rabat, le Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. André Azoulay.

“Le Maroc et l’Afrique retrouveront la place qui leur sied dans cette technologie de demain sans aucun complexe”, a assuré M. Azoulay, qui s’exprimait en clôture du 1er forum de Haut niveau sur l’IA, rappelant que “notre histoire est là pour nous encourager à avoir toutes les audaces et toutes les ambitions” dans ce domaine.

“Cet événement de haut niveau a montré combien l’Afrique est prédisposée à s’inscrire fortement dans cet univers de l’IA, faisant ainsi preuve d’agilité et de lucidité pour faire face à ses risques et défis, d’autant plus que les performances antérieures du Maroc et de l’Afrique en sont un témoin éloquent”, a tenu à préciser le Conseiller de Sa Majesté le Roi.

M. Azoulay a, par ailleurs, mis en garde contre un “éventuel recul moral et collectif”, notant que l’Unesco était la seule institution onusienne qui s’est exprimée sur l’avenir de cette nouvelle technologie, notamment en termes d’éthique de son usage.

“L’Unesco a émis un signal alarmant en mettant l’accent sur les fondements civilisationnels et les dimensions éthiques et morales de l’IA”, a-t-il relevé, saluant l’initiative de l’agence onusienne pour “son choix sage” de l’Afrique en tant que champ d’application des recommandations sur l’éthique de l’IA.

Inauguration à Rabat de l’ambassade de la république du Salvador, la 1è en Afrique

De son côté, le Sous-directeur général de l’Unesco pour le communication et l’information, Tawfik Jelassi, qui a pris part à la séance de clôture, s’est félicité du partenariat liant l’Unesco et le centre Ai Movement de l’UM6P pour le Forum de Haut niveau sur l’IA en Afrique.

“En novembre dernier, l’Unesco a labellisé le Centre Ai Movement comme centre de Catégorie II”, a rappelé M. Jelassi au micro de la MAP, notant que cette décision du Conseil exécutif de l’agence onusienne a constitué “un vote de confiance et une reconnaissance de l’excellence de ce centre de recherche et de son fort potentiel pour l’avenir”.

“Nous sommes confiants qu’avec le leadership du Maroc, qui a été la locomotive dans ce mouvement, le Centre Ai Movement de l’UM6P va contribuer grandement à un essor technologique important pour le bien du continent africain”, a-t-il assuré.

La cérémonie de clôture du 1er forum de haut niveau sur l’IA a été marquée par l’adoption du “Consensus de Rabat”. Cette déclaration, qui est l’émanation des conclusions et recommandations du Forum, se veut un texte fédérateur africain sur l’IA et un appel à l’action, pour faire en sorte que l’IA s’érige en accélérateur de transformations structurelles pour les pays du Sud.

France : Macron l’Africain?

La déclaration affirme l’ambition continentale du Forum de haut niveau de Rabat d’intégrer l’Afrique dans la conversation globale sur l’IA en rappelant qu’une voie africaine, qui ne soit pas détachée des autres grands acteurs internationaux et qui met l’accent sur la nécessité d’une IA africaine souveraine et adaptée aux défis du continent, est possible.

Pour la première fois, plus de 20 pays représentés par des délégations de haut niveau et d’experts, sont convenus à Rabat de la nécessité d’appréhender les enjeux globaux directement liés à l’intelligence artificielle, affirme-t-on.

En vertu de cette déclaration, la communauté d’acteurs africains s’engage autour d’un consensus et s’accorde sur trois principes fondateurs qui mobiliseront les institutions à travers le continent. Il s’agit de travailler à l’élaboration d’un cadre commun pour une gouvernance mondiale et inclusive de l’IA; exploiter l’IA dans le secteur public et au service du bien commun africain; ainsi que garantir le développement et l’utilisation éthique de l’IA, sur la base des droits humains au service de toutes et tous.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce conclave international (03-05 juin) connaît la participation des représentants de plus de 30 pays, dont une quinzaine de pays africains, dans l’objectif de poser les jalons d’une stratégie africaine dédiée à l’IA.

LR/MAP

,

Voir aussi

assurances-:-hausse-de-1,8%-des-primes-emises-au-t1-2024-(acaps)

Assurances | Hausse de 1,8% des primes émises au T1 2024 (ACAPS)

Les primes émises par les entreprises d’assurances et de réassurance ont atteint 17,24 milliards de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...