USA | Les «Démocrates» aux commandes

Joe Biden a prêté serment le 20 janvier 2021. Il devient ainsi le 46ème président des Etats-Unis.

Dans son discours d’investiture, prononcé au Washington State Capitole, Joe Biden a promis d’être le président de tous les Américain, réunifier le pays et rétablir la place des Etats-Unis dans le monde.

Sécurité renforcée

La cérémonie d’investiture du Président démocrate s’est déroulée dans un climat particulier. Pas moins de 25.000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers étaient déployés à Washington.  

Loin des foules immenses qui se pressent traditionnellement sur l’esplanade du «National Mall» pour voir leur nouveau Président, Biden a parlé face à 190.000 drapeaux plantés pour représenter ce public absent à cause des restrictions sécuritaires et sanitaires. De hautes grilles surmontées de barbelés protégeaient la zone «rouge», située entre la colline du Capitole et la Maison Blanche.

Joe Biden et Kamala Harris prêtent serment

«Moi Joseph Robinette Biden Jr, je jure solennellement que j’accomplirai loyalement les fonctions de président des Etats-Unis et que je ferai de mon mieux pour préserver, protéger et défendre la Constitution américaine», a-t-il promis, main posée sur la bible, face au président de la Cour suprême, John Roberts. Il était 17 heures 50, heure marocaine, 11 heures 50, heure locale à Washington.  Le 20 janvier 2021 est une date qui restera gravée dans les annales de l’histoire américaine. C’est la première fois qu’une femme accède au poste de Vice-présidence des Etats-Unis.  Il s’agit de Kamala Harris qui a prêté serment, dix minutes avant Joe Biden en présence de leurs conjoints respectifs, Jill Biden et Doug Emhoff. 

Une prière pour les victimes de la Covid-19

«Nous n’avons jamais échoué aux Etats-Unis. Commençons une nouvelle page. La politique ne doit pas être un incendie qui détruit tout sur son passage», a déclaré Joe Biden dans son discours d’investiture. Il a également demandé aux personnes présentes de se lever, et de participer à une prière silencieuse en hommage à tous ceux qui ont perdu la vie à cause de la Covid-19. Biden a également prononcé les mots de tout nouveau président américain: «God Bless America» (Que Dieu bénisse l’Amérique). 

Pence, Bush, Clinton et Obama aux premières loges

Fait sans précédent depuis 150 ans, le Président sortant, Donald Trump a boudé la cérémonie d’investiture de son successeur. Contrairement à l’ancien président républicain, son Vice-président Mike Pence et les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton étaient, eux, aux premières avec un dispositif de sécurité renforcé qui a rendu la capitale fédérale américaine méconnaissable. Vêtu d’un costume sombre et cravate bleu ciel, Joe Biden masqué a échangé un salut poing contre poing avec Barack Obama, dont il fut le Vice-président.

Premiers décrets, premières décisions

Aussitôt investi, Joe Biden a immédiatement signé une série de décrets, entérinant notamment le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris et imposant le port du masque dans les bâtiments fédéraux. Il faut dire que le président démocrate accède à la présidence après un demi-siècle en politique, avec l’intention de marquer le contraste, sur le fond comme sur la forme, avec son prédécesseur.

Musique et feux d’artifice

Malgré les mesures de sécurité, la fête était au rendez-vous dans la capitale américaine. La star de la pop Lady Gaga a entonné l’hymne national des Etats-Unis, vêtue d’une robe rouge et noir, arborant une broche dorée représentant la colombe de la paix. Puis Jennifer Lopez a chanté «This land is your land» (Cette terre est la vôtre). Pour sa part, l’acteur oscarisé Tom Hanks, a animé une émission spéciale diffusée sur toutes les grandes chaînes américaines avec de nombreux artistes, dont Justin Timberlake et Bruce Springsteen. Une brochette de stars s’est réunie dans la soirée du 20 janvier 2021 à Washington, pour célébrer l’investiture de Biden. Une soirée sans public et clôturée par un feu d’artifice.

Devenu 46ème président des Etats-Unis, Joe Biden veut imposer un changement de ton radical à la Maison-Blanche. Les démocrates, qui reprennent le contrôle du Sénat avec l’investiture de Kamala Harris, veulent aussi faire avancer deux priorités sociales, à savoir doubler  le Smic fédéral à 15 Dollars de l’heure et, dans le cadre du plan anti-Covid, porter de 600 à 2.000 dollars l’aide directe aux ménages, outre la volonté de repositionner les Etats-Unis sur l’échiquier international. 

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Plan De Relance Etats Unis Joe Biden

Plan de relance et aides directes | Joe Biden, à fond le Social !

Le plan de relance de l’économie américaine (1.900 milliards de dollars), présenté par le nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.