La vaccination contre la grippe n’est pas une contre-indication à celle anti-Covid19

Ministère de la Santé

La vaccination contre la grippe n’est pas une contre-indication à la vaccination contre la Covid-19 que le Maroc prépare pour les prochaines semaines, a souligné mardi à Rabat un responsable du ministère de la santé.

“Il suffit de respecter une période de deux à trois semaines entre les deux vaccins”, a recommandé le chef de la division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, Abdelkrim Meziane Belfkih, dans une déclaration à la presse à l’occasion de la présentation du bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique Covid-19.

Il a appelé à une participative massive à la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, relevant qu’à titre de prévention, le ministère de la Santé a lancé il y a un mois la vaccination contre les différents virus de la grippe saisonnière.

Cette année, a-t-il poursuivi, le département a utilisé un nouveau vaccin qui comporte des anticorps contre les quatre types du virus de la grippe: deux de type A, et deux autres de type B.

La vaccination est destinée à une population généralement vulnérable vis-à-vis de cette grippe saisonnière, à savoir les personnes âgées, les personnes présentant ou porteuses d’une pathologie chronique qui s’accompagne d’une diminution de l’immunité, les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans, a expliqué le responsable.

Le ministère de la santé va, selon lui, assurer une vaccination gratuite pour trois catégories :, à savoir les professionnels de santé, les femmes enceintes ainsi que les hémodialysés qu’ils soient pris en charge au niveau des structures d’hémodialyse publiques ou privées. Il a rappelé que le département encourage les personnes âgées et porteuses d’autres pathologies à se faire vacciner, en concordance avec les grandes orientations de l’Organisation mondiale de la santé.

Une campagne nationale de prévention contre le virus grippal saisonnier, ciblant les personnes à risque de complications graves voire de décès liés à la grippe, a été lancée le 2 novembre par le ministère. Il s’agit des femmes enceintes, des personnes souffrant d’affections chroniques, comme l’insuffisance rénale chronique, le diabète, les maladies cardiaques et les affections pulmonaires chroniques, les personnes âgées de 65 ans et plus ainsi que les enfants de moins de 5 ans.

Dans le contexte sanitaire inédit que connaissent plusieurs pays du monde, dont le Maroc, où la co-circulation du virus grippal et du virus Sars-COV2 n’est pas exclue, le ministère insiste sur l’importance majeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque. Il rappelle ainsi que le respect rigoureux des mesures barrières, d’hygiène et de distanciation physique permettent de prévenir à la fois le Covid-19 et la grippe.

LR/MAP

Voir aussi

La région Fès-Meknès et SFI

Fès-Meknès et SFI signent un accord de financement de 30 millions de dollars US

Le président du conseil de la région Fès-Meknès, Mohand Laensar, a présidé, jeudi à Fès, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.