La décision américaine s’inscrit dans la tradition d’amitié séculaire entre le Maroc et les États-Unis

La décision américaine s’inscrit dans la tradition d’amitié séculaire entre le Maroc et les États-Unis

La reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara s’inscrit dans la tradition d’amitié séculaire entre le Royaume et les États-Unis, a souligné l’ambassadeur du Maroc à Rome, Youssef Balla.

“La reconnaissance totale de la souveraineté marocaine sur le Sahara par les Etats-Unis est une décision importante, fruit de plusieurs années de consultations mutuelles, renforcée par la reconnaissance de l’initiative d’autonomie proposée pour le Maroc comme seule base pour la résolution politique du pseudo différend régional sur le Sahara, créé et entretenu par l’Algérie, une décision qui sera renforcée avec l’ouverture d’un consulat nord-américain dans la ville saharienne de Dakhla, visant à promouvoir les relations économiques”, a précisé M. Balla dans une interview accordée à l’agence de presse italienne AGI.

La décision nord-américaine, ayant une force juridique incontestable, s’inscrit dans la tradition d’amitié séculaire entre le Maroc et les États-Unis, confirmant encore davantage la légitimité de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, conformément au principe d’intégrité territoriale, a-t-il soutenu.

Cette décision, a poursuivi l’ambassadeur, vient s’ajouter à celle de nombreux autres pays qui reconnaissent la souveraineté du Maroc et son droit recouvrer son intégrité territoriale, illustrée également par l’ouverture, par certains d’entre eux, de représentations consulaires dans cette région.

“Sa coïncidence avec les derniers événements d’El Guerguarat est un signe important quant à la conformité de l’intervention marocaine au droit international”, a relevé, par ailleurs, M. Balla.

Et de souligner : “Désormais, l’Algérie et sa création le polisario, doivent tirer les leçons de leur isolement international et comprendre que le moment est venu de réfléchir à la nécessité de construire l’avenir commun de nos générations sur la base du respect de l’intégrité territoriale de la coopération et l’intégration régionale”.

Pour l’ambassadeur, “la défaite de l’Algérie et du polisario ne date pas d’aujourd’hui, ce sont 40 ans de défaites depuis 1975, avec la reprise du Sahara par le Maroc, grâce à l’historique Marche Verte”.

“Pendant toutes ces années, des ressources, des énergies et des compétences ont été perdues pour maintenir l’hostilité envers l’intégrité territoriale du Maroc. Quels sont les résultats de cette situation : une région, le Maghreb, la moins intégrée au monde, une perte de PIB régional de -2% par an, l’hypothèque sur l’avenir de nos jeunes, la seule frontière fermée au monde, si on exclue celle entre les deux Corées”, a-t-il fait constater.

D’autre part, l’ambassadeur a rappelé, dans cet entretien, la position constante du Maroc sur la question palestinienne, qui s’inscrit dans l’engagement continu du Royaume à contribuer de manière efficace et constructive à une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Il a mis l’accent, dans ce sens, sur la politique claire du Maroc soutenant toujours la cause palestinienne et appuyant la solution à deux États.

LR/MAP

Voir aussi

L’Union des communautés juives d’Italie

L’Union des communautés juives d’Italie salue les efforts de SM le Roi en faveur de la paix

La présidente de l’Union des communautés juives d’Italie, Noemi Di Segni, a exprimé sa haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.