Jumelage entre le Ministère public Marocain et son homologue Espagnol

Le programme de jumelage entre la présidence du Ministère public et le ministère public espagnol reflète un autre volet de la coopération entre deux Royaumes voisins, unis par des relations ancestrales et confrontés à des défis communs dans le domaine de la justice et de la lutte contre la criminalité, a affirmé, jeudi à Rabat, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, Président du Ministère public El Hassan Daki.

S’exprimant lors de la cérémonie de clôture de ce programme de jumelage, M. Daki a souligné que cette initiative illustre le statut avancé dont jouit le Maroc auprès de l’Union européenne et traduit un autre aspect des relations de coopération entre les deux Royaumes voisins.

Ces deux Royaumes, a-t-il poursuivi, sont unis par des relations ancestrales et confrontés à des défis communs ayant trait à la justice et à la lutte contre la criminalité, qui nécessitent d’intensifier les efforts et recourir à tous les mécanismes de coopération disponibles afin de créer un modèle de coopération entre les deux pays et les deux rives de la Méditerranée, dans ses dimensions euro-méditerranéenne et euro-africaine.

La clôture de ce programme de jumelage témoigne de la profondeur et de la solidité des relations de coopération et d’amitié exceptionnelles qui lient le Maroc et l’Espagne, a-t-il poursuivi.

Cette cérémonie de clôture constitue une opportunité pour faire le point sur ce programme, et une occasion pour souligner l’importance des partenariats institutionnels, notamment dans le domaine de la justice, afin d’échanger des expertises, partager des expériences et des bonnes pratiques dans les domaines liés à la protection des droits et libertés ainsi qu’à la facilitation de l’accès, pour la justice, l’efficacité et la lutte contre le crime organisé et transfrontalier, a-t-il dit.

Nasser Bourita s’entretient avec le président de la Chambre des députés de la République dominicaine

Le programme de jumelage s’articule autour de quatre axes majeurs dont l’adaptation aux normes européennes concernant notamment dans le volet relatif à la présentation de propositions pour le développement du système numérique et de gestion documentaire de la Présidence du Ministère public, et la consolidation institutionnelle à travers le renforcement des capacités institutionnelles et administratives en matière de gestion budgétaire fondée sur les indicateurs de la performance.

Il s’agit également du renforcement des capacités à travers la proposition des mécanismes d’amélioration des programmes de formation au profit des juges de la Présidence du Ministère Public, outre le renforcement de la communication et de la sensibilisation via la consolidation des mécanismes de communication interne et externe et l’appui à l’ouverture du Ministère public sur son environnement, a-t-il expliqué.

Plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, notamment des sessions de formation et des visites de terrains, outre l’élaboration de rapports autour de la conjoncture actuelle.

Saluant le bilan positif de la mise en oeuvre du programme de jumelage entre la Présidence du Ministère public et son homologue espagnole, M. Daki a relevé que ce programme a contribué à l’organisation de séminaires internationaux animés par des experts de haut niveau dans les domaines de la protection de l’environnement, la coopération internationale, la protection des groupes vulnérables, entre autres. Il a également contribué à faciliter la visite de plus de quarante bénéficiaires en Espagne dans le cadre de visites de travail.

Maroc-Inde | Des opportunités d’investissement dans le Digital

Pour sa part, l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, a souligné que le programme de jumelage constitue une illustration de la coopération riche entre le Maroc et l’Espagne dans divers domaines, et offre une opportunité d’échange de bonnes pratiques entre les institutions marocaines et leurs homologues espagnoles.

De son côté, Jean-Christophe Filori, Chef de la coopération à la Délégation de l’UE au Maroc, a indiqué que ce jumelage a ouvert de nouvelles perspectives de coopération entre la Présidence du ministère public marocain et la Délégation de l’Union européenne, balisant la voie à d’autres chantiers dans le futur pour renforcer ce partenariat exceptionnel.

Quant à la procureure près la Cour de Cassation espagnole, Rosa Ana Morán Martínez, elle a noté que ce programme a permis de renforcer l’échange d’expériences et d’expertises entre les deux institutions, tout en saluant l’indépendance dont jouit le Ministère public marocain.
Ce programme de jumelage s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat entre le Royaume du Maroc et l’UE pour le soutien de la réforme du système judiciaire.

Il a pour principal but de contribuer au renforcement des capacités institutionnelles de la Présidence du ministère public afin d’améliorer l’efficacité et l’efficience dans la surveillance et l’amélioration des performances des différents parquets auprès des tribunaux du Royaume.

LR/MAP

,

Voir aussi

Chaabane

Le 1er Chaabane correspondra au dimanche 11 février 2024

Le 1er Chaabane de l’an 1445 de l’Hégire correspondra au dimanche 11 février 2024, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...