JO 2024 | Les détails du système de bourse olympique mis en place par le CNOM

Le Comité national olympique marocain (CNOM) a mis en place un système de bourse olympique contractuel et basé sur le suivi et la performance, pour accompagner les athlètes marocains de haut niveau dans leur préparation en prévision des Jeux olympiques 2024 à Paris.

Présenté, mercredi à Rabat, lors d’un regroupement des sportifs bénéficiaires, ce programme de bourse olympique est géré par un accord signé entre le CNOM, d’une part, et les sportifs et les fédérations concernées, d’autres part, fixant notamment les engagements de chaque partie et les objectifs à réaliser par chaque sportif.

Ce programme se distingue par ses modalités de suivi, exigeant un compte rendu régulier à présenter par les sportifs et leurs fédérations, afin de suivre les progrès de chaque boursier. Il s’agit d’un rapport hebdomadaire à renseigner par le sportif sur l’application mobile dédiée et d’un formulaire d’évaluation à présenter tous les quatre mois pour chaque boursier, ainsi que d’une visite médicale (tous les quatre mois également).

La liste des sportifs dans chaque catégorie sera actualisée tous les quatre mois, après analyse de l’ensemble des rapports ainsi que du niveau technique de chaque boursier.

Pour pouvoir conserver sa bourse, chaque sportif se doit d’améliorer ou de maintenir le niveau de classement, réaliser les objectifs internationaux fixés dans l’accord signé entre le CNOM, les sportifs et les fédérations concernées et respecter les procédures des rapports en lien avec la bourse.

Feuille de route de la diplomatie française : Macron relève la relation privilégiée avec le Maroc

Selon Abdellatif Idmahamma, secrétaire général du CNOM, ce programme initié en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, prend en considération le classement mondial des bénéficiaires et l’obligation pour eux d’envoyer leur planning d’entraînement, les résultats de leur examens médicaux et un compte rendu sur les compétitions qu’ils disputent aux niveau national et international.

Il s’agit d’une relation contractuelle entre le CNOM et l’athlète, impliquant les fédérations et les clubs de ces derniers, ce qui en fait une responsabilité partagée entre les parties concernées, a expliqué M. Idmahamma à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP.

De son côté, Hassan Fekkak, directeur technique du CNOM, affirme que le programme des bourses est destiné à des sportifs qui ont le potentiel et qui répondent à certains critères de performance et va les accompagner jusqu’à Paris-2024.

« Si le sportif améliore son ranking mondial, la bourse s’améliore, mais s’il arrête de s’entraîner ou ne fait que des contre-perfomances, elle risque de s’arrêter », a-t-il souligné.

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Youssef Belqassmi, souligne pour sa part, qu’il s’agit d’un programme innovant parce qu’il accompagne le potentiel et permet une meilleure préparation par le biais d’un suivi très personnalisé et hebdomadaire.

Musée Mohammed VI : Don de trois œuvres de feu Mohamed Kacimi

Le responsable a, également, assuré que le ministère s’est inscrit dans l’accompagnement de ces athlètes depuis très longtemps à travers le CNOM, rappelant le programme signé en 2018 avec un financement consistant pour que le CNOM puisse accompagner les Fédérations et, à travers eux, les athlètes dans leur préparation aux JO-2024.

Parmi les athlètes bénéficiaires le satisfecit est général, à l’image de la championne marocaine de boxe Khadija Mardi, qui a affirmé que cette initiative est louable et démontre le travail sérieux engagé par le CNOM, ainsi que la confiance mutuelle entre ce dernier et les athlètes.

«Ce programme de suivi sportif, médical et mental est une première pour nous et il ne peut qu’être bénéfique pour l’athlète », s’est réjouie la vice-championne du monde (mai 2022 à Istanbul) et médaillée d’or au championnat d’Afrique Elite (septembre 2022 au Mozambique).

Cette bourse s’inscrit dans le programme d’accompagnement par le CNOM de la préparation olympique qui porte, également, sur les stages au Maroc et à l’étranger, les compétitions internationales, l’accompagnement médical et mental, l’équipement sportif, les primes des médailles et de performance, la communication et la logistique de la participation aux Jeux. Elle a pour but d’améliorer les conditions de préparation et de compléter la préparation mise en place par les fédérations sportives.

LR/MAP

Voir aussi

Ghanem Saïss,Mondial Qatar 2022,Croatie,Maroc

Mondial Qatar 2022 | Ghanem Saïss absent du match de la 3e place face à la Croatie

Le sélectionneur national, Walid Regragui, a indiqué vendredi que le capitaine de l’équipe nationale, Ghanem …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...