Hommage : L’urbanisme vu par Françoise Navez Bouchanine

A travers un parcours de chercheure engagée, c’est un hommage à une militante de la réforme urbaine.

Franoise Navez Bouchanine

La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc et l’Institut national d’Aménagement et d’Urbanisme organisent, jeudi 9 mai à 18h, une rencontre-hommage à Françoise Navez Bouchanine (FNB) autour du thème «Les mondes urbains de Françoise Navez Bouchanine… De la recherche à l’action». Cet événement dédié à cette professeure et chercheure en sociologie de l’urbain, qui nous a quittés en juin 2008, sera aussi une occasion pour présenter deux ouvrages parus récemment et qui traitent de sujets auxquels FNB a consacré la plus grande partie de sa vie de chercheure et d’actrice de terrain.

Les deux ouvrages portent un éclairage profond sur l’ensemble de son œuvre. FNB s’est confrontée tout au long de son itinéraire professionnel à des questions d’importance majeure, à savoir: «Quel rôle un chercheur peut-il se donner face à l’urbanisation accélérée?» et «Comment interroger ou accompagner les politiques urbaines et de lutte contre la pauvreté souvent défaillantes?».
Sociologue formée en Belgique, F.N. Bouchanine s’est particulièrement intéressée aux quartiers populaires, aux bidonvilles, à l’habitat «clandestin», à ces espaces à «faible légitimité», à leurs habitants, leurs pratiques et leur place dans les projets d’aménagement dont elle a analysé avec une acuité critique les volontés de mise à la norme systématisée.
Parmi les intervenants qui animeront cette rencontre, il y a Naima Lahbil Tagemouati, docteur en économie, universitaire et consultante et Michèle Jolé, sociologue-ethnologue, chercheure associée à l’UMR/Lavue (CNRS). Dans les années 70, cette dernière a travaillé à l’Institut de sociologie au Maroc pendant six ans, puis dans l’équipe du schéma-directeur de Rabat-Salé. C’est durant cette période qu’elle a rencontré FNB. Agnès Deboulet, professeure de sociologie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et chercheure au Centre de Recherches sur l’Habitat, UMR/Lavue (CNRS), sera également présente, tout comme Aziz Iraki, architecte-géographe et professeur à l’Institut national d’Aménagement et d’Urbanisme de Rabat.

Et en marge…

Deux ouvrages seront présentés lors de cette rencontre dédiée à FNB. Le premier, «Effets sociaux des politiques urbaines. L’entre-deux des politiques institutionnelles et des dynamiques sociales», est l’aboutissement d’une recherche collective dirigée et cordonnée par Françoise Navez Bouchanine, dans le cadre du Programme de recherche urbaine en développement (PRUD). C’est le travail d’une équipe composée de neuf chercheurs, dirigée par la défunte qui a mené cette recherche durant plusieurs années sous forme d’études réalisées au Maroc (Casablanca, Marrakech, Salé et Tanger), en Algérie (Alger et Annaba), au Liban (Beyrouth) et en Mauritanie (Nouakchott). La thèse défendue par FNB dans cet ouvrage est sans ambiguïté, à savoir que, dans les actions publiques sur l’urbain, l’essentiel des «effets sociaux» se joue dans l’entre-deux, à un niveau intermédiaire entre, d’une part, les décisions institutionnelles et, d’autre part, les dynamiques sociales et les mobilisations des sociétés urbaines associées aux déplacements, au relogement et à l’indemnisation des populations concernées par ces projets. Ce travail de recherche collectif démontre que c’est à ce niveau de la réalité sociale qu’on peut appréhender la complexité des effets sociaux produits par les changements urbains imposés:
1) en montrant comment les décisions publiques sont médiatisées et répercutées,
2) en mettant l’accent sur les attentes réciproques des acteurs et sur les formes de légitimation permettant de donner corps à des résistances,
3) en interrogeant l’hybridation des projets, et ce faisant, en appréhendant différemment la participation.
Le second ouvrage, «Les mondes urbains. Le parcours engagé de Françoise Navez Bouchanine», est l’aboutissement d’un travail d’édition mené par Michèle Jole et Agnès Deboulet, deux chercheures, amies et collègues de la défunte. Le contenu de l’ouvrage retrace la richesse et la diversité des contributions de FNB au cours de son parcours. Il rassemble les contributions et témoignages de chercheur(es)s sur les thématiques de l’urbain dans plusieurs pays avec lesquels Bouchanine avait des relations dans le domaine de la recherche, voire de l’action.

Voir aussi

Les Ollas Une Technique Ancestrale Pour L’arrosage Des Jardins De Crocoparc D’agadir

Les “Ollas” | Une technique ancestrale pour l’arrosage des jardins de Crocoparc d’Agadir

La direction de Crocoparc d’Agadir a décidé de mettre en œuvre « les Oyas » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.