Hirak | La répression fait partie de l’ADN du régime algérien (politologue)

Algérie : La situation politique se complique

La répression fait partie de l’ADN du régime en place en Algérie et son intensité varie selon le rapport de force établi par le Hirak, ce mouvement de contestation politique et sociale, affirme le politologue Nedjib Sidi Moussa.

Dans un entretien, lundi, au journal Le Monde, Nedjib Sidi Moussa, docteur en science politique, dresse un état des lieux de la situation en Algérie, à l’occasion du 2ème anniversaire du Hirak.

Selon le politologue, deux ans après sa naissance, “le mouvement populaire est fortement entravé par la crise sanitaire et la répression”. Une répression, qui “fait partie de l’ADN” du régime en place “au même titre que la corruption et la désinformation”», et qui “n’a jamais cessé”. “Seule son intensité a varié selon le rapport de force établi par la mobilisation”.

D’ailleurs, explique-t-il, “la communication paternaliste des autorités (du pays) oscille en permanence entre louanges appuyés pour le Hirak béni et menaces à peine voilées pour le Hirak infiltré, celui qui persiste dans sa volonté de changement”.

Mais si le Hirak a été “fortement entravé par la crise sanitaire et la répression”, il n’en demeure pas moins qu’ “il existera tant qu’il y aura des personnes déterminées à faire chuter le régime militaro-policier”. Ceci étant, nuance-t-il, “il faudra compter sur ceux qui s’estiment insatisfaits des modalités dans lesquelles les représentants autoproclamés du mouvement ont réussi à l’enferrer, en renvoyant aux calendes grecques les questions qui fâchent”.

Et “si le Hirak a encore un avenir, il réside dans la jonction entre les foyers de contestation sociale” qui secouent nombre de villes en Algérie (Laghouat, Ouargla, Tizi Gheniff, Tigzirt et Tizi Ouzou …), et “l’aspiration à une transformation radicale assumée par les générations montantes”, explique le politologue.

LR/MAP

Voir aussi

Tchad,Mahamat Idriss Déby,CMT,Idriss Déby Itno

Tchad | Le général Mahamat Idriss Déby occupe les fonctions de Président de la République

Le général de corps d’armée Mahamat Idriss Déby, président du Conseil militaire de transition (CMT) …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.