Francophonie | Le Maroc pour la candidature unique de Louise Mushikiwabo en vue de poursuivre les réformes engagées

Francophonie

Le Royaume du propose une candidature unique de l’actuelle secrétaire générale de la Mme pour un nouveau mandat en vue de poursuivre les réformes engagées par l’Organisation, a affirmé, lundi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, .

Il s’agit d’une option claire et pragmatique de soumettre une candidature unique au prochain sommet des chefs d’Etat de l’organisation, prévu en Tunisie, en prenant en considération des circonstances particulières notamment les répercussions de la pandémie mais également la volonté de poursuivre les réformes engagées par la , a souligné M. Bourita qui intervenait en visioconférence, lors de la 41-ème session extraordinaire de la conférence ministérielle de cette organisation.

Il a fait observer que cette option n’est pas contraire au règlement de l’Organisation, insistant sur la nécessité de préserver l’efficacité et la stabilité des institutions de la , tout en poursuivant les réformes qui ont été menées jusqu’à présent par son secrétaire générale, Mme .

Lire aussi
Le renforcement de la coopération bilatérale au cœur d’entretiens entre M. Bourita et son homologue rwandais

“Nous voulons poursuivre ces réformes”, a-t-il insisté, soutenant que cette option de candidature unique permettra de se focaliser sur la préparation du sommet des chefs d’Etat et de ses enjeux, ainsi que de se concentrer sur la poursuite des réformes.

“Le temps qui nous sépare du sommet devrait être focalisé sur un travail de fond”, a dit le ministre, lançant un appel à la secrétaire générale et au secrétariat pour “se consacrer à la préparation de la vision que nous voulons pour l’organisation à l’avenir”.

M. Bourita a également mis l’accent sur la nécessité de se mobiliser pour faire du sommet de la Tunisie un rendez vous important et une étape marquante dans l’action de la Francophonie.

Le ministre a en outre salué la mobilisation des autorités tunisiennes pour faire de ce sommet “une belle réunion qui tracera la voie pour l’avenir de l’organisation”.

LR/MAP

Voir aussi

démocratie électorale,gouvernance politique,Nasser Bourita

L’observation et le suivi des élections doivent être une partie intégrante des processus démocratiques et électoraux en Afrique

L’observation et le suivi des élections doivent être une partie intégrante des processus démocratiques et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...