Et les femmes, alors?

Un «beau gosse», se promenant sur un boulevard de Londres, a été surpris par une nana qui lui sauta dessus, lui déchira ses habits et entama unilatéralement un acte sexuel… Folle? Non, elle ne l’était pas, ni même droguée. Il s’est avéré que, derrière cet excès, il y avait un médicament curieux qui donnait envie de…

Il est vrai que, depuis un certain temps, est apparu sur le marché des médicaments le miraculeux «Viagra». Depuis, toute «haute» performance sexuelle masculine est associée à ce remède qui donne la «super» forme à ces «hommes» devenus invincibles en matière de sexe…
Récemment -parité et égalité obligent!-, un laboratoire a pensé aux femmes et a lancé le premier produit pour le traitement de la baisse du désir sexuel chez la femme: une sorte de «Viagra» féminin. Cette baisse du désir sexuel est devenue un réel problème au point qu’elle est classée aujourd’hui parmi «les diverses causes dont une personne souffre et qui la rendent incapable de participer à une relation sexuelle quand elle le souhaite». D’après certaines études, le nouveau «médicament» s’est avéré efficace pour les femmes à faible libido en raison de l’insensibilité aux signaux sexuels. Il a le mérite d’augmenter la motivation et d’améliorer la réponse sexuelle sur le point physiologique.
Les femmes souffrant de dysfonction sexuelle féminine (DSF) sont incapables de profiter pleinement et d’une manière persistante ou récurrente de rapports sexuels satisfaisants. Elles ont généralement une diminution du désir sexuel et de l’excitation et peuvent éprouver des douleurs pendant les rapports sexuels. Des soucis qui peuvent être réglés par ce Viagra féminin lequel, contrairement à celui pour homme, qui traite le seul mécanisme stimulant l’érection, vise les zones du cerveau associées au désir sexuel. Pourtant, malgré les nombreuses études réalisées et tous les résultats des essais cliniques qui sont tellement concluants, le médicament n’est toujours pas commercialisé. On estime même que sa commercialisation risquerait de «bouleverser l’ordre de la société»…
Les femmes «en chaleur», sous l’effet de ce fameux remède, pourraient bien se mettre à sauter sur des hommes en plein rue… Comme ce cas à Londres. Imaginons alors la pagaille que ça ferait!

Voir aussi

SAM’inspire!

Dans l’Etat de Virginie, aux Etats-Unis, il est formellement interdit de faire l’amour en pleine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.