Dialogues Atlantiques Investir plus en Afrique

Forum dialogues atlantiques rabat octobre 2013

Rabat a abrité, du 25 au 27 octobre 2013, la 3ème édition du Forum annuel «The Atlantic Dialogues». Une occasion pour les participants des pays de l’Atlantique de passer en revue les défis auxquels ils doivent faire face: crise économique, séparatisme, terrorisme…

Après le franc succès de la deuxième édition tenue en 2012, la Fondation OCP a organisé, du 25 au 27 octobre à Rabat, la 3ème édition du Forum annuel «The Alantic Dialogues», en partenariat avec le Forum «German Marshall fund of the United States (GMF)».

45 pays présents

Ainsi, durant trois jours, cet événement mondial a réuni les décideurs des secteurs public et privé de plus de 45 pays et 360 experts d’Europe, d’Amérique du Sud, des Caraïbes et d’Afrique, en plus des Etats-Unis, du Canada, de la Chine et de l’Inde.

Promouvoir le dialogue

Au menu de cette initiative internationale, qui s’est fixé pour objectif majeur de promouvoir le dialogue et le co-développement entre les deux rives de l’Atlantique, nombre de problèmes que les pays de la zone atlantique doivent affronter, entre autres le terrorisme, la crise économique internationale qui n’épargne personne, l’immigration et la sécurité alimentaire.
Cette 3ème édition de ce brainstorming annuel qu’est «The Atlantic Dialogues» s’est distinguée par le panel d’experts venus des pays émergents, comme du reste de la planète. Ces spécialistes se sont attelés à décortiquer maintes thématiques et à partager connaissances et expériences.
De ce fait, le phénomène de l’immigration a occupé une place de choix avec des interventions de qualité. Ainsi, Esther Parker, la présidente de la direction «Parker Group», a tenu à renverser la vapeur et bouleverser l’approche que fait le monde aujourd’hui de ce phénomène. Pour cette grande Dame, «il ne faut plus voir le phénomène migratoire comme un fardeau, mais plutôt comme une ressource». Allusion au rôle positif que peuvent jouer les migrants sur le plan économique des pays où ils élisent tant bien que mal domicile. L’exemple des Mexicains au pays de l’Oncle Sam est des plus éloquents.

Les relations changent

L’intervention en anglais du PDG du groupe OCP et Président de la Fondation OCP, Mostafa Terrab, a été très remarquée et bien suivie, axée qu’elle était sur des thématiques d’avant-garde et contenant des observations percutantes. «Les relations mondiales, a précisé l’orateur, sont en train de changer». Il y a beaucoup d’investissements en Afrique et plus particulièrement dans le secteur prometteur de l’agriculture. Ce qui, selon lui, atteste d’un renforcement des relations Sud-Sud. Pour Mostafa Terrab, l’investissement dans le continent africain devrait être perçu non seulement comme un paradigme de sortie de crise, mais aussi comme une solution immédiate.

Un brainstorming pour tous

Intervenant lors du Forum «Dialogues Atlantiques », la fraîchement nommée au gouvernement Benkirane II et jeune ministre déléguée aux Affaires étrangères, Mbarka Bouaïda, a d’emblée précisé que les thématiques de ce brainstorming nous interpellent et nous concernent tous, faisant remarquer que «les événements impactent la situation économique et la stabilité dans le monde». Se référant au renforcement des relations Sud-Sud, la ministre a souligné: «L’Afrique et le Moyen-Orient sont des zones de changement et d’émergence de nouvelles économies et les liens atlantiques sont plus forts que jamais. Il faut juste une compréhension stratégique face aux défis de la crise économique et de la sécurité, un espace atlantique qui renforce les relations entre les pays atlantiques». Mbarka Bouaïda a mis le doigt sur les défis sécuritaires dans la région du Sahel qui souffre actuellement de troubles et d’instabilité. Elle a rappelé l’existence d’autres défis, comme la crise économique, l’insécurité en haute mer… «Les relations, a-t-elle encore dit, se développent mais, en même temps, de nouvelles vulnérabilités émergent». Et la ministre de rappeler la nécessité aujourd’hui, pour le monde, d’une nouvelle région plus inclusive, concluant que la région du Sahel traverse une nouvelle hostilité et les Etats sont menacés par les séparatistes et les terroristes.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Journée d’étude sur la protection juridique de la femme marocaine à l’étranger

Journée d’étude sur la protection juridique de la femme marocaine à l’étranger

La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nezha El Ouafi, a affirmé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.