Flash Infos

Covid-19 : Le confinement change les habitudes alimentaires

Covid-19 : Le confinement change les habitudes alimentaires

Depuis le 20 mars dernier, le Maroc a adopté des mesures sans précédent de confinement pour limiter au maximum la propagation du virus Covid-19. Pour beaucoup, cette situation inédite engendre inquiétude et panique mais pour d’autres, elle représente une occasion de changer ses habitudes, prendre du temps pour soi et réfléchir à sa manière de gérer sainement le quotidien.

Conscientes de l’importance de l’alimentation équilibrée pour la santé, plusieurs femmes marocaines accordent désormais davantage de temps et d’attention à la cuisine afin de servir à leurs petites familles des plats avec une grande valeur nutritionnelle. Aux côtés de la pratique d’une activité physique, bien manger demeure essentiel pour se maintenir en forme.

Obligée de s’occuper de la cuisine après le départ de sa domestique à cause du confinement, Fatima a eu du mal à s’adapter pendant les premiers jours à ce nouveau mode de vie, soulignant qu’elle a commencé par faire appel aux fast food, solution qui s’est avérée inadéquate aux niveaux sanitaire et financier.

Grace aux multiples pages de sensibilisation sur la toile, Fatima décide de se rattraper. A ma grande surprise, je découvre, via un groupe facebook, que la plupart des familles s’investissent en ces temps durs dans la préparation de repas amis à la santé et nécessaires pour le renforcement de l’immunité, raconte cette maman, qui décide de se lancer dans une quête de plats équilibrés et dotés d’une grande valeur nutritionnelle.

Dans ce sens, Fatima se réjouit des chaines Youtube qui offrent un contenu culinaire diversifié, notamment les différentes recettes relavant de la cuisine marocaine authentique, réputée pour sa richesse et pour ses plats irrésistibles.

Pour sa part, Leila, ex habituée des snacks et des restaurants, a profité du confinement pour tenter de changer ses mauvaises habitudes alimentaires, qui lui coûtaient énormément en terme d’argent et de santé.

A l’ère du coronavirus, l’alimentation saine s’installe au centre des priorités de cette jeune femme, qui a constaté une amélioration notable de son énergie et de son état physique depuis qu’elle a commencé à préparer ses propres repas, en l’occurrence le Tagine marocain et le pain complet.

Evoquant le changement des habitudes alimentaires pendant le confinement, le nutritionniste et diététicien, Mohamed Ahlimi a indiqué que cette période d’urgence sanitaire a été une occasion de revenir aux anciennes habitudes marocaines en matière d’alimentation, notamment la préparation du pain à la maison.

Certains essaient d’éviter, ainsi, de sortir fréquemment alors que d’autres misent sur une alimentation saine pour protéger leur santé et renforcer leur immunité, poursuit le médecin.

Par contre, Ahlimi dénonce le comportement de certaines personnes, qui ont stocké une grande quantité de nourriture, impactant ainsi leurs dépenses mais aussi l’économie nationale, notant que la plupart de ces aliments sont loin d’être bénéfiques pour la santé pendant cette période de crise sanitaire.

Par ailleurs, les aliments réputés pour leurs vertus en faveur du renforcement des défenses immunitaires, notamment le blé, l’ail et l’oignon ont connu un grand engouement ces derniers temps.

Le nutritionniste confirme, en effet, leur rôle dans l’optimisation de l’immunité, soulignant l’importance de la diversification alimentaire, à fortiori dans le cadre d’un confinement chez soi.

Sur un autre registre, Ahlimi se félicite de la qualité de la cuisine marocaine, source d’inspiration pour les plus grands chefs internationaux, faisant savoir que nombre de recettes marocaines, usant de peu d’ingrédients, sont d’un apport nutritionnel important, à l’instar de la soupe Dchicha et le tagine marocain, riche en légumes.

Pendant cette période de confinement exceptionnel, le médecin appelle à une hygiène de vie optimale, à travers une alimentation saine et équilibrée et l’aération de l’ensemble des pièces de la maison afin de chasser les ondes négatives et de se protéger des crises d’angoisse et de dépression.

Nous devons profiter de cette crise sanitaire pour corriger nos habitudes, instaurer une nouvelle culture alimentaire et sensibiliser la génération montante à l’importance de penser à ce qu’on mange afin de renforcer nos défenses et protéger notre santé !, conclut le diététicien.

Avec MAP

Voir aussi

Enseignement Lancement Officiel Du Programme Du Partenariat Hep M

Enseignement | Lancement officiel du programme “HEP-M”

Le programme de partenariat pour l’enseignement supérieur au Maroc (HEP-M), entre le ministère de l’Éducation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.