Flash Infos

Berrechid | 2 policiers contraints d’utiliser leurs armes pour arrêter un criminel dangereux

Berrechid | 2 policiers contraints d’utiliser leurs armes pour arrêter un criminel dangereux

Deux fonctionnaires de police relevant de la brigade des motards du district provincial de Berrechid ont été contraints, samedi, de faire usage de leurs armes de service pour arrêter un récidiviste de 31 ans soupçonné d’implication dans une affaire de coups et blessures à l’arme blanche, de violation de l’état d’urgence sanitaire et de menace des fonctionnaires de police tout en mettant leur sécurité en danger.

La brigade des motards était intervenue pour arrêter le suspect, qui avait agressé physiquement une femme à l’aide d’une arme blanche avant d’opposer une résistance farouche aux éléments de la police tout en les menaçant avec cette arme, fait savoir un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes de service tirant deux balles, l’une de sommation et l’autre ayant touché le prévenu au niveau de ses membres inférieurs.

Cet usage obligé de l’arme de service a permis de neutraliser le danger du suspect et de saisir l’arme blanche utilisée dans l’agression, indique le communiqué, ajoutant que le mis en cause a été placé sous contrôle médical à l’hôpital, en attendant de le soumettre à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire.

Avec MAP

Voir aussi

Youssoufia Une batterie de nouvelles mesures préventives anti-Covid

Youssoufia | Une batterie de nouvelles mesures préventives anti-Covid

Les autorités provinciales de Youssoufia ont annoncé, dimanche, l’adoption d’une nouvelle batterie de mesures qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.