Algérie | Les étudiants dans les rues pour réitérer leur soutien aux revendications du Hirak

pad algerie

Des milliers d’étudiants sont sortis, mardi, dans des marches pacifiques à travers plusieurs villes algériennes lors desquelles ils ont réitéré leur soutien aux revendications habituels du Hirak et commémorer le 20ème anniversaire du “Printemps berbère” et des évènements du 20 avril 2001 (Printemps noir).

Comme à chaque semaine, après s’être rassemblés à la Place des Martyres, les étudiants ont sillonné les principales rues menant à la Grande-Poste, épicentre du mouvement de contestation en Algérie.

Lors de ce 113e mardi du Hirak qui coïncide avec la commémoration du Printemps berbère et du Printemps noir, deux dates historiques du combat identitaire en Algérie, les manifestants ont scandé des slogans anti-régime dont “Pouvoir assassin”.

Tout au long de leur manifestation, les étudiants ont également scandé des slogans habituels du Hirak : “Pour un Etat civil et non militaire”, “Main dans la main, nous arracherons l’indépendance”, “Nous jurons de ne pas abandonner” et “Vous avez pillé le pays, bande de voleurs”.

A Tizi Ouzou, les étudiants, soutenus par des activistes de la société civile, ont rendu un vibrant hommage aux victimes du printemps noir en brandissant les slogans hostiles au régime tel que “2001, printemps noir, 2019, printemps de la victoire”.

Les manifestants ont, ensuite, observé une minute de silence en hommage aux 127 victimes de 20 avril 2001, insistant toutefois sur la nécessité d’exiger “le jugement des assassins des martyrs du printemps noir”.

Au même titre que Tizi Ouzou, les villes de Bouira et Bejaïa ont également marqué cet anniversaire.

Des centaines de personnes ont marché à Bouira pour dénoncer l’impunité dont ont bénéficié “les assassins des jeunes en 2001”.

A Bejaïa, les citoyens sont sortis pour réclamer la justice et la liberté en Algérie.

Dans toutes ces villes, les portraits des victimes du Printemps noir et celui du poète et chanteur berbère Matoub Lounes ont également été brandis lors de cette manifestation commémorative, où les différentes figures du combat identitaire et politique de la région ont été représentées.

A noter que chaque année en Kabylie, toutes les couches populaires participent à la commémoration des événements de 2001 et du printemps berbère de 1980, les premiers mouvements, qui ont réclamé la démocratisation de l’Algérie.

LR/MAP

Voir aussi

Algérie,Hirak

Algérie | Des milliers de manifestants contre “la criminalisation de la politique”

Pour le 114è vendredi du Hirak, des milliers de personnes sont descendus dans les rues …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.