Algérie : Le pouvoir continue de faire la sourde oreille

Algérie : Le pouvoir continue de faire la sourde oreille

Le président algérien par intérim a signé mercredi 10 avril 2019, un décret fixant au 4 juillet 2019, l’élection présidentielle dans le pays.

L’annonce de la date de l’élection présidentielle algérienne a entraîné de vives réactions sur les réseaux sociaux. Loin de calmer les esprits, cette annonce a été vécue comme une nouvelle provocation à l’égard du peuple. Sur les réseaux sociaux, les appels à se mobiliser le 12 avril 2019 pour un huitième vendredi de manifestations, se sont multipliés.

Depuis l’annonce de sa prise de fonction pour assurer la transition après la démission du président , cristallise en grande partie le mécontentement populaire. Des rassemblements ont d’ailleurs eu lieu durant ces deux derniers jours à et dans d’autres villes du pays, pour réclamer sa démission et le départ du régime dans toutes ses composantes.

Mohcine Lourhzal

Lire aussi
Sahara-Processus politique | António Guterres s’adresse à toutes les parties !

Voir aussi

Banque mondiale,Sénégal,Finances

Banque mondiale | Le Sénégal obtient un appui de 300M

Le Sénégal a reçu un appui budgétaire de 300 millions de dollars de la Banque …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...