mardi 17 octobre 2017

L’Istiqlal : En attendant la commission préparatoire du congrès…

Des reports à répétition! C’est ainsi qu’un militant istiqlalien a réagi devant le récent report de la réunion de la Commission préparatoire du Congrès national du Parti de l’Istiqlal.

Ce report serait intervenu suite à une demande formulée par les membres du Comité exécutif du parti. Il a donc été décidé de tenir la prochaine réunion de la Commission préparatoire du Congrès national du Parti de l’Istiqlal après le mois de Ramadan, plus précisément le 1er juillet 2017.

Au sein du Parti de Si Allal El Fassi, la guéguerre bat toujours son plein. C’est un antagonisme de clans entre, d’une part, le très controversé secrétaire général du parti, Chabat, dont la tête est désormais mise à prix et contre qui plusieurs mènent campagne pour le désarçonner et, surtout, l’empêcher de renouveler son mandat à la tête du PI et, d’autre part, Hamdi Ould Errachid qui a réussi à se faire une place au parti, drainant derrière lui nombre de personnalités et de militants qui veulent réformer l’Istiqlal. Sans oublier ceux qui s’appliquent à prendre leur revanche sur le courant anti-El Fassi.

Un nom est désormais sur toutes les lèvres, celui de Nizar Baraka, l’actuel président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), ex-ministre de l’Economie et des Finances. Certains Istiqlaliens, ceux de la dynastie El Fassi, le qualifient de «Force tranquille». En fait, Baraka entretient de bonnes relations avec tout le monde et a toujours veillé à éviter les tensions ou de se trouver «sous les projecteurs». De ce fait, il jouit de l’estime et du respect de ses pairs qui mènent campagne pour le mettre en selle, en prévision de la bataille pour le Secrétariat général du Parti de l’Istiqlal.

Pour Hamid Chabat, Nizar Baraka constitue un concurrent avec lequel il faut compter. Surtout que ce dernier jouit, depuis un certain temps, de l’appui de nombre de militants du Conseil national (parlement du Parti de l’Istiqlal) qui constituaient, auparavant, un solide soutien pour Hamid Chabat et qui le lâchent aujourd’hui dans cette guéguerre qui l’oppose à son adversaire aguerri, Hamdi Ould Errachid.

Selon un membre du Conseil national du Parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka aurait toutes les chances de gagner la bataille pour le Secrétariat général du parti.

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Parlement : Le rapport accablant de Driss Jettou

Devant les deux Chambres du Parlement, Driss Jettou, président de la Cour des Comptes, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.