samedi 21 avril 2018
Flash Infos

Maroc : SAR la Princesse Lalla Meryem préside l’opération de vaccination des enfants

SAR la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE), a présidé, mercredi 31 janvier 2018  au Centre de santé-Unité d’accouchement Zerktouni, Massira à Marrakech, l’opération de vaccination des enfants et la cérémonie de présentation du bilan de 30 années d’action au service du droit de l’enfant à la vaccination.

SAR la Princesse Lalla Meryem a suivi à cette occasion, des explications présentées par le docteur Khalid Lahlou, directeur de la population au ministère de la Santé, sur les programmes et le bilan de 30 années d’action du programme national et régional d’immunisation et les perspectives du ministère de la Santé en matière de vaccination des enfants. Elle a également suivi des explications, présentées par le docteur Mohamed Benazzouz, responsable du programme national d’immunisation, sur le Calendrier national de vaccination et les perspectives du programme. Les données relatives à la région en matière de vaccination ont été présentées à SAR la Princesse Lalla Meryem par le directeur régional de la santé, Khalid Zenjari. Ensuite, SAR la Princesse Lalla Meryem a supervisé l’opération de vaccination des enfants en administrant une dose de vaccin contre l’hépatite B à un nouveau-né. Son Altesse Royale a, par la suite, posé pour deux photos souvenir avec les cadres de la santé du Centre-Unité d’accouchement, les responsables du programme au niveau central et des membres du comité scientifique.

Au service du droit de l’enfant à la vaccination

Grâce à la sollicitude de SM le Roi Mohammed VI et à l’implication effective de SAR la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant, le Maroc célèbre 30 ans de mise en œuvre du programme national d’immunisation sous le slogan «30 ans au service du droit de l’enfant à la vaccination». L’objectif de cet événement est de sensibiliser les différents acteurs sur l’importance de la vaccination, en tant qu’intervention efficace pour améliorer la santé de la population, en consolidant les acquis et en se projetant vers un avenir garantissant l’accès équitable à tous les enfants aux prestations vaccinales.

Durant ces trois décennies, avec l’engagement, la participation et l’implication effective de SAR la Princesse Lalla Meryem, la Maroc a fait partie des pays pionniers de la région de la Méditerranée orientale qui se sont engagés pour assurer aux enfants le droit à la santé et ce conformément à la convention internationale des droits de l’enfant que notre pays a ratifié en 1993. Ainsi, a été institutionnalisé le programme national d’immunisation en 1987, sous l’égide de Son Altesse Royale. Depuis, de grands résultats en faveur de la santé, grâce à la vaccination, ont été enregistrés. En exemple, le contrôle de plusieurs maladies cibles, particulièrement la poliomyélite et la diphtérie dont il n’y a eu aucun cas déclaré depuis respectivement 1987 et1991.  

En 2002, le Royaume du Maroc a été certifié par l’OMS/EMRO comme ayant éliminé le tétanos Néonatal selon la définition de l’OMS. La réduction des cas de méningite à plus de 85 % depuis l’introduction du vaccin contre l’Haemophilus influenza type b en 2007. Par ailleurs, la vaccination a contribué d’une façon très importante à la réduction de la mortalité infanto-juvénile qui a régressé de 95 % pour le tétanos, de 84 % pour la rougeole et de 86 % pour la coqueluche chez les enfants de 01 à 12 mois. Aussi, la généralisation de la vaccination contre l’Hépatite virale type B dans les premières 24 heures qui suivent la naissance dans les structures d’accouchement connait une progression rassurante qui promet l’atteinte de l’objectif de rompre la transmission de la mère au nouveau-né.

Actuellement, le ministère de la Santé assure, gratuitement et d’une façon continue, la disponibilité de 12 vaccins contre les maladies cibles de la vaccination dont les complications pourraient être handicapantes voir mortelles. Tous ces vaccins sont pré-qualifiés par l’Organisation mondiale de la Santé et ils sont administrés selon le calendrier national de vaccination. Ce dernier connait des évolutions pour s’adapter au contexte épidémiologique du Maroc et aux engagements internationaux et il est défini suite aux recommandations du Comité national technique et scientifique de vaccination : Instance consultative indépendante composées des experts nationaux en matière de vaccination.

Mohcine Lourhzal 

Voir aussi

Habitat menaçant ruine : Qui doit être sanctionné ?

C’est presque devenu habituel! Chaque fois qu’il pleut, des effondrements s’ensuivent et l’on passe l’éponge, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.