vendredi 20 octobre 2017

Alep : Phase finale

Des centaines de soldats d’élite syriens sont désormais en place à Alep-Est, pour aider le régime à conquérir les quartiers les plus peuplés de ce bastion rebelle assiégé, alors que la Russie a proposé des couloirs pour évacuer les civils et acheminer de l’aide.

A coups de bombardements aériens et de tirs d’artillerie incessants depuis 15 jours, l’armée a provoqué de terribles destructions dans l’est de la deuxième ville de Syrie, poussé quelque 50.000 habitants à la fuite et pris le contrôle de 40% de ce secteur, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Aidé de milliers de combattants étrangers -iraniens, du Hezbollah libanais, irakiens et palestiniens-, «le régime resserre l’étau sur les zones toujours sous contrôle des rebelles» à Alep-est, a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH. 

Bien qu’aguerris, les groupes rebelles sont submergés par la puissance de feu du pouvoir, déterminé à reprendre la totalité d’Alep et à leur infliger leur plus sévère défaite depuis le début de la guerre en 2011.

Divisée depuis 2012 entre un secteur ouest contrôlé par le régime et des quartiers est aux mains des rebelles, Alep est devenue le principal front du conflit syrien, qui a fait plus de 300.000 morts en plus de cinq ans.

Patrice Zehr

Voir aussi

Terrorisme islamiste et auberge catalane

C’est une erreur d’analyse aux graves conséquences que de lier les terroristes «marocains» des ramblas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.